M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Technologies : la Chine a investi 40 milliards d’euros dans l’industrie des semi-conducteurs

Par Maghreb Émergent
mai 27, 2024
Technologies : la Chine a investi 40 milliards d’euros dans l’industrie des semi-conducteurs

Les puissances économiques se lancent dans une course pour rattraper le monopole du trio USA-Japon-Pays Bas, sur le marché mondial des semi-conducteurs. Une course, dont la Chine, rival historique des USA a misé gros sur ses compétences locales et ses finances abondantes.

La deuxième économie mondiale, Chine, a injecté dans un fonds d'investissement l'équivalent de plus de 40 milliards d'euros pour renforcer son industrie des semi-conducteurs, selon une base de données consultée lundi par l'AFP, dans un contexte de rivalité technologique Pékin-Washington.

La technologie des semi-conducteurs, indispensables à nombre de produits de l'économie moderne, sont présents des téléviseurs aux voitures en passant par les armes, les téléphones ou l'intelligence artificielle.

Ces composants ultra-performants font l'objet d'une âpre rivalité entre la Chine et les Etats-Unis pour leur miniaturisation et l'approvisionnement d'un secteur devenu hautement stratégique.

Ces dernières années, Washington a mis sur liste noire des entreprises chinoises pour les couper des chaînes d'approvisionnement en technologies américaines et a renforcé vers la Chine les restrictions à l'exportation des semi-conducteurs.

Le géant asiatique cherche depuis à accélérer la montée en gamme de ses semi-conducteurs, dont les performances restent en deçà de ceux produits notamment par les Etats-Unis.

Le ministère chinois des Finances, des banques publiques et une série d'entreprises ont injecté 344 milliards de yuans (43,7 milliards d'euros) dans un fonds national pour les semi-conducteurs, selon la base de données Tianyancha, qui compile en Chine des informations sur les entreprises.

Le plus gros actionnaire est le ministère des Finances. Des investissements sont également liés aux autorités de la capitale Pékin et de la métropole de Shenzhen (sud), où de nombreux groupes technologiques ont leur siège.

Nombre d'étapes dépendent des Etats-Unis, ainsi que des Pays-Bas et du Japon, dont les entreprises détiennent le quasi-monopole de la production de machines de lithographie, indispensables à la miniaturisation des puces sur des plaques très fines de silicium.

Cela donne un avantage majeur à ces trois pays qui, de facto, possèdent une influence considérable sur la production mondiale des semi-conducteurs.

Les Pays-Bas se sont récemment joints aux Etats-Unis et au Japon pour restreindre l'exportation vers la Chine d'équipements de pointe pour la fabrication de puces.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Entreprise

PME en Algérie : Des milliards en garanties, mais une survie fragile

L’Algérie connaît une situation paradoxale dans le domaine de l’entrepreneuriat. Malgré des efforts considérables en matière de soutien financier aux petites et moyennes entreprises (PME), le pays peine à voir… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le Secrétaire général d’Ennahdha arrêté

En Tunisie, le secrétaire général d’Ennahdha, Ajmi Lourimi, a été arrêté dans la soirée du samedi 13 juillet 2024. Le parti a rendu public un communiqué pour dénoncer cette arrestation qui… Lire Plus

Actualités

Sonelgaz étend son marché vers l’Afrique de l’Ouest

Le groupe public algérien Sonelgaz s’apprête à conquérir le marché de l’électricité en Afrique de l’Ouest, élargissant ainsi son champ d’action au-delà de ses partenaires traditionnels en Tunisie, en Libye… Lire Plus

Actualités Internationale

Blessé lors d’une tentative d’assassinat, Trump se porte bien et le tireur identifié

L’ancien président américain Donald Trump, candidat républicain à l’élection américaine, a été visé par des tirs lors d’un meeting en Pennsylvanie samedi 13 juillet après que des détonations ont été… Lire Plus

Actualités

L’Algérie signe un accord avec les Japonais pour prévoir les risques sismiques

La délégation nationale des grands risques a signé un accord de coopération avec l’Agence japonaise de coopération internationale pour renforcer les capacités de prévention des risques sismiques, selon un communiqué… Lire Plus