Téléphonie mobile : qui est cet opérateur chinois qui veut reprendre les parts de Veon dans Djezzy ?

Téléphonie mobile : qui est cet opérateur chinois qui veut reprendre les parts de Veon dans Djezzy ?

La reprise par un opérateur chinois de téléphonie mobile des 45,57% détenus par le Russe Veon dans le capital de Djezzy se précise.

Il s’agit de China Mobile, le plus grand opérateur de téléphonie mobile au monde par le nombre d’abonnés, avec près de 950 millions d’abonnés en 2020.

L’opérateur chinois avait déposé une offre de rachat des parts de Djezzy à l’ambassade d’Algérie à Pékin, avec une copie aux services du Premier ministre à Alger.

China Mobile, anciennement CMCC (China Mobile Communications Corporation), a été créé en septembre 1997. Il compte plus de 45. 000 employés en Chine. Son chiffre d’affaires était de 66,22 milliards de dollars en 2009. C’était déjà le troisième plus important du monde derrière Gazprom et ExxonMobil3.

En 2013, pour un montant non communiqué, China Mobile passe un accord avec Alcatel-Lucent pour une partie du déploiement du plus grand réseau 4G au monde. Le groupe Chinois a annoncé, en 2013, l’acquisition de 18 % de True Corporation pour l’équivalent de 881 millions de dollars. C’est le premier investisseur dans une région non sinophone. En octobre 2014, China Mobile signe un accord-cadre avec Nokia de 970 millions de dollars pour une livraison de matériel et services.

En décembre 2021, China Mobile lève 8,8 milliards de dollars via une introduction en bourse partielle à la Bourse de Shanghai, ce qui constitue la plus grande introduction en bourse en Chine depuis 2010.

Cette levée de fonds va permettre au groupe chinois de réaliser des investissements dans la 5G. Une technologie qui est au cœur d’une intense bataille commerciale entre Pékin et Washington.

Une économie de devises pour l’Etat algérien

L’entrée en lice de l’opérateur chinois dans la reprise des parts de Veon, va permettre à l’Etat algérien de ne pas débourser un montant important en devises pour l’acquisition de l’opérateur privé Djezzy.

SI l’offre de China Mobile s’avère concurrentielle, « il faudrait envisagé un montage à trois qui permette aux actions de Veon de transiter par le FNI, puis d’être reprises par le nouveau entrant sans que l’Algérie ne soit obligée de débourser le montant de la transaction », estime une source de Maghreb Emergent.

Le CEO de Djezzy, Matthieu Galvani, avait déclaré au quotidien Liberté, après l’annonce du retrait de Veon d’Algérie, qu’il s’agit d’une « décision d’actionnaires », ajoutant qu’ « en tant que direction, nous restons pleinement engagés pour assurer la continuité du business afin de poursuivre le développement digital de l’entreprise et améliorer la qualité de service pour nos clients qui demeurent au cœur de la stratégie de l’entreprise ».