M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Total Lubrifiants Algérie lance un concours dédié aux startups algériennes

Par Aboubaker Khaled
octobre 2, 2018
Total Lubrifiants Algérie lance un concours dédié aux startups algériennes
L’édition 2016 du concours avait touché 34 pays et plus de 600 porteurs de projets.
Total Lubrifiants Algérie lancera à partir du 9 octobre prochain les inscriptions pour la 2ème édition du Challenge Startupper de l’Année. Un concours durant lequel les start-up proposant les projets les plus pertinents seront récompensées. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse organisée, hier, entre autres, par Stéphane Tallenau, directeur général de Total Lubrifiants. Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement de la part de Total, une aide financière, d’une campagne de communication sur le territoire national et des labels « Startupper de l’Année par Total », « coup de cœur féminin » ou « coup de pouce de la filiale ». La réception des projets des jeunes startuppers durera jusqu’au 13 novembre. Ils seront examinés par un jury composé de dix membres. Les trois lauréats seront annoncés au mois de février 2019. Stéphane Tallenau a déclaré que « cette 2ème édition englobera plusieurs thématiques à l’instar des secteurs liés à la santé, l’éduction, le transport ou tout activité liée au développement local et l’environnement ». De son côté, le parrain de cette 2ème édition, Riad Hertani, expert en TIC, a mis l’accent sur les la situation de l’entrepreneuriat en Algérie. « Les choses ont changé durant les années 2000, mais après l’émergence des technologies et l’internet cloud, le mot startup s’est démocratisé partout dans le monde. En Algérie, beaucoup de travail reste à faire dans le domaine de l’entrepreneuriat.  Il faut surtout pousser les jeunes à prendre des risques et à se lancer dans la création d’entreprise et d’innover », souligne Hertani, et d’ajouter que « les initiatives comme celle de Total aide beaucoup pour encourager l’entrepreneuriat ». Pour rappel, l’édition 2016 avait englobé 34 pays et plus de 600 porteurs de projets.