M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Tunisie : Deux enfants sauvés et plusieurs morts dans l’assaut contre des terroristes à Oued Ellil

Par Maghreb Émergent
octobre 24, 2014
Tunisie : Deux enfants sauvés et plusieurs morts dans l’assaut contre des terroristes à Oued Ellil

[caption id="attachment_4641" align="alignnone" width=""]Tunisie TerrorismeSoulagement des populations avoisinantes après la fin de l’opération (dr.)[/caption]

 

L’assaut contre un groupe terroriste retranché dans une maison à Chebbaou (Oued Ellil - La Manouba), s’est soldé par la mort d’un terroriste et de 5 femmes. Les deux enfants qui se trouvaient sur les lieux "ont été sauvés", annonce le porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Le porte-parole du ministère de l'intérieur, Mohamed Ali Laroui a annoncé ce matin que l’assaut mené dans la matinée contre un groupe terroriste retranché dans une maison à Chebbaou (Oued Ellil - La Manouba), s’est soldé par la mort d’un terroriste et de 5 femmes. On compte également deux blessés, dont un terroriste et une femme. Les deux enfants, dont la présence sur les lieux a rendu l’intervention des services de sécurité très délicate, ont finalement "été sauvés", ajoute la même source. L’annonce de la fin de l’opération a été accueillie par un immense soulagement de la population avoisinante qui a exprimé sa joie en scandant l’hymne national.

Le porte-parole du ministère de l'intérieur, Mohamed Ali Laroui, avait déclaré tôt dans la matinée que les services de sécurité allaient donner l’assaut "dans deux heures, si les terroristes ne se rendent pas". Il avait annoncé, la veille, que des négociations étaient menées pour permettre une éventuelle reddition des terroristes encerclés. Le frère de l'une des femmes, membre du groupe, a été amené sur les lieux pour les convaincre de se rendre. Les terroristes étaient "munis de ceintures explosives", a-t-il précisé.

Tentatives de semer le trouble à la veille des élections

Dans un point de presse tenu, en fin d’après midi de jeudi, au Palais du gouvernement, à la Kasbah, à l'issue d'une réunion de la cellule de crise, Mohamed Ali Laroui avait souligné le lien étroit entre ces terroristes et deux autres membres arrêtés, à l'aube, à Kébili, et qui ont révélé, lors de l'enquête, l'existence d'une cellule à Chabbaou. "Deux Kalachnikovs et des munitions ont été saisis chez les deux terroristes arrêtés", a indiqué Laroui qui a annoncé qu'un agent de la garde nationale, Achref Ben Aziza (25 ans) est tombé en martyr lors de l'opération sécuritaire en cours à Chabbaou et un citoyen tué par les terroristes lors de l'opération de Kébili. L'encerclement du domicile où les terroristes se sont réfugiés, est mené en présence du ministère public, a-t-il précisé, démentant que des civils soient pris en otage par les terroristes. Il a fait savoir que "la femme qui se trouve à la maison est l'épouse du terroriste Hechmi Medini, appréhendé à Kébili". L'opération sécuritaire qu'il qualifie d'action d'anticipation est menée en étroite collaboration avec l'armée nationale. Il a estimé que des tentatives de semer le trouble à la veille des élections étaient attendues. Le porte-parole du ministère de la Défense nationale Belhassen Oueslati, a indiqué qu'aucun dégât matériel ni perte humaine n'ont été enregistrés à la suite de l'explosion d'une mine terrestre, jeudi matin, à Sakiet Sidi Youssef (gouvernorat Kef). L'explosion s'est produite lors du passage d'un véhicule militaire qui menait une opération de ratissage à la recherche d'éléments terroristes retranchés dans les hauteurs de la région du Kef.