A 100.000 milliards de dollars, la dette mondiale représente presque 1 fois et demie le PIB de la planète (rapport) - Maghreb Emergent

A 100.000 milliards de dollars, la dette mondiale représente presque 1 fois et demie le PIB de la planète (rapport)

Facebook
Twitter

Ce montant représente près de deux fois la valeur des entreprises cotées dans le monde, indique un rapport de la Banque des règlements internationaux (BRI). « La dette publique de chaque être humain se monte à 6.142 dollars », souligne-t-il.

 

C’est nettement plus que le PIB mondial qui s’élève à environ 75.000 milliards de dollars, et cela représente près de deux fois la valeur des entreprises cotées dans le monde.

Ce niveau d’endettement « explosif » risque de peser sur la croissance et de compliquer la tâche des banques centrales, indique le rapport.

« Les gouvernements ont été parmi les plus importants émetteurs d’obligations, empruntant à tour de bras pour tenter de relancer la croissance de leur économie », note la BRI. Le montant de la dette publique en circulation sur les marchés a, ainsi, fait un bond d’environ 80% entre 2007 et 2013, pour atteindre 43.000 milliards de dollars en juin 2013.

Selon l’économiste Jean-Paul Betbèze, cité par cet établissement, cette somme faramineuse est un héritage de la crise qui a éclaté en 2007.

« C’est une conséquence du ralentissement économique et de la façon dont il a été compensé », estime-t-il, évoquant, à cet égard, « les aides à la finance aux Etats-Unis pour éviter l’effondrement du système après la crise des subprimes ».

« Il y a eu moins de croissance, moins de rentrées fiscales et, à l’inverse, beaucoup plus de mesures d’aide et de soutien à l’économie et plus de déficit », observe l’expert pour qui « la montée de la dette mondiale, c’est le prix de la crise ».

D’après le rapport de la BRI, l’encours des titres de dette souveraine a bondi de 80% en six ans, à 43.000 milliards de dollars en juin 2013.

« Autrement dit, la dette publique de chaque être humain se monte à 6.142 dollars », précise la banque.

Facebook
Twitter