Algérie - L’autoroute des Hauts Plateaux coûtera 9 milliards de dollars pour un tracé de 1000 km - Maghreb Emergent

Algérie – L’autoroute des Hauts Plateaux coûtera 9 milliards de dollars pour un tracé de 1000 km

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali a annoncé lundi, que les travaux de réalisation de l’autoroute des Hauts plateaux débuteront vers avril de cette année pour un coût de 700 milliards de dinars (9 milliards de dollars) pour un tracé de 1000 km.

Pour le ministre des Travaux publics, le projet d’autoroute des Hauts Plateaux, sera réalisé exclusivement par des entreprises algériennes et le recours aux étrangers sera «très limité». « La priorités sera donnée aux entreprises locales, »a-t-il déclaré lundi sur les ondes de la radio nationale. Le projet a été morcelé en 10 lots et sera octroyé à des groupements d’entreprises algériennes justifiant un savoir-faire et une expérience avérés », a dit le ministre. Ce dernier a précisé que la réalisation de chacun des 10 lots nécessitera un délai de 36 mois. « Si les groupements d’entreprises de réalisation débutent leurs travaux en même temps, la jonction entre les 10 lots se fera au bout de moins de 3 ans, » a-t-il ajouté.
Une prévision optimiste de Farouk Chiali, pour un projet de cette envergure, sachant que les entreprises algériennes peinent à réaliser des infrastructures de moindre envergure dans des délais raisonnables, sans évoquer la qualité des travaux qui laissent souvent à désirer.
Les tronçons dégradés ont été réalisés par les algériens
L’une des illustrations de cette mauvaise qualité est donnée par les tronçons dégradés de l’autoroute Est-Ouest, notamment ceux de Lakhdaria et Bouira, qui soulevé de nombreuses critiques. Selon Farouk Chiali, ces tronçons ont été réalisés, en dehors du projet de l’autoroute Est-Ouest « par des algériens et des italiens au début des années 2000 ». Le ministre a ajouté que le projet de l’autoroute Est-Ouest a été évalué à 11 milliards de dollars et que les « coûts fixés dans les contrats avec les consortiums chinois et japonais ont été respectés et aucun dollar de plus n’a été dépensé ».
Des pénétrantes pour désenclaver les ports
Parmi les projets phares du prochain plan quinquennal, Farouk Chiali annonce que 90% des projets de pénétrantes reliant les wilaya s de Tizi-ouzou, Jijel, Béjaia, Oran et Mascara à l’autoroute Est-Ouest ont été lancés. Ces projets ont été classé urgents par les pouvoirs publics car ils permettent de désenclaver des ports et fluidifier la circulation routière entre les différentes régions du pays.
Au cours des dix dernières années, le secteur des travaux publics a investi 5.000 milliards DA soit près de 70 milliards de dollars, « qui a permis la création de plus de 2 millions d’emplois », a précisé le ministre.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter