Algérie-Les découvertes d’hydrocarbures ont atteint 1 milliards de TEP entre 2013 et 2014 - Maghreb Emergent

Algérie-Les découvertes d’hydrocarbures ont atteint 1 milliards de TEP entre 2013 et 2014

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Durant les deux dernières années, l’Algérie a fait d’importantes découvertes, estimée à 1 milliards de TEP, marquant ainsi l’augmentation sensible des réserves prouvées d’hydrocarbures conventionnels, selon le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi.

 

Les volumes d’hydrocarbures conventionnels mis en évidence par les découvertes réalisées entre 2013 et 2014 ont a atteint 1 milliard de TEP (tonnes équivalent pétrole TEP), a indiqué mardi à Alger le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi lors du dernier Conseil des ministres de l’année 2014.

Le ministre de l’Energie a précisé que les découvertes effectuées durant cette année ont été plus importantes que celles réalisées en 2013, selon l’Agence APS, ajoutant  que les découvertes réalisées durant les deux dernières années ont marqué  une augmentation sensible des réserves prouvées d’hydrocarbures conventionnels.

L’année 2013 a vu la réalisation de 32 découvertes dont 29 en efforts propres de Sonatrach en plus du forage de 93 puits dont 85 en efforts propres. Le volume d’hydrocarbures mis en évidence à la faveur de ces découverte a atteint 535 millions de TEP (prouvé et probable), selon les données de Sonatarch.

Résultats très appréciables pour le gaz de schiste

Concernant le gaz schisteux, M. Yousfi a rapporté que le premier forage réalisé dans la région d’Ahnet au sud de In Salah, a donné des résultats très appréciables, selon la même source.

En outre, les explorations menées dans cette région ont conduit les géologues à estimer l’étendue du bassin d’Ahnet à près de 100.000 km² avec un potentiel récupérable de 7.500 milliards de mètres cubes de gaz schisteux, soit deux fois la capacité du champ de Hassi R’mel.

Toujours dans le domaine des hydrocarbures non conventionnels, le ministre de l’Energie a annoncé aussi la localisation d’un second bassin de gaz schisteux à Timimoun et d’un bassin de pétrole schisteux à Berkine.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter