Algérie-USA : un groupe d’entreprises américaines compte investir dans plusieurs secteurs - Maghreb Emergent

Algérie-USA : un groupe d’entreprises américaines compte investir dans plusieurs secteurs

Facebook
Twitter

Plusieurs investisseurs américains ont fait part, lundi, de leur intérêt à investir dans plusieurs secteurs en Algérie, notamment les énergies renouvelables, l’agriculture, l’industrie et la technologie.

Les investisseurs américains s’exprimaient, lors d’une rencontre de travail entre l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI) et une délégation d’hommes d’affaires américains, présidée par le Directeur général de l’Agence, Omar Rekkache, le président du Conseil d’administration du Conseil d’affaires algéro-américain (USABC), David Wilhelm, ainsi que par le président de ce Conseil, Ismail Chikhoune.

M. Wilhelm a indiqué dans son intervention que la délégation qui l’accompagne (représentant 26 entreprises), est venue en Algérie, “car étant convaincue des opportunités d’investissement qui y sont offertes”.

Selon lui, la délégation américaine “est impressionnée” par les changements qu’a connus l’Algérie, ces dernières années, dans l’objectif d’améliorer le climat des affaires, soulignant que ceci leur a permis de “réaliser un progrès” vers la conclusion d’accords pour la concrétisation à l’avenir de projets en Algérie.

Pour M. Wilhelm, “après l’amélioration du climat des affaires en Algérie, notre tour est venu pour transférer la technologie, le savoir et les capitaux vers l’Algérie et œuvrer à y rester, à travers des investissements fructueux et une coopération gagnant-gagnant”.

Un autre groupe d’investisseurs attendu le mois prochain

De son côté, M. Chikhoune a indiqué, dans une déclaration à la presse, que ” pour la première fois”, les fonds d’investissement aux Etats unis d’Amérique (USA) affichent un intérêt à investir en Algérie, relevant que ceci intervient grâce aux avantages contenus dans la nouvelle loi sur l’investissement.

“En vue d’examiner les opportunités d’investissement, plusieurs hommes d’affaires américains versés dans le domaine de l’Agriculture se rendront en février en Algérie, tandis qu’une délégation d’opérateurs économiques algériens se dirigera vers les Etats Unis après le mois de Ramadhan”, a-t-il soutenu.

M. Rekkache a, quant à lui, mis en avant “le progrès remarquable” qu’a connu le climat d’affaires en Algérie ces dernières années, à travers la consolidation de la stabilité du système législatif lié à l’investissement, la simplification des procédures et le renforcement de la transparence dans les échanges.

Espérant voir des projets qui profitent aux différentes parties, M. Rekkache a affirmé à la délégation américaine la disponibilité, en Algérie, de toutes les conditions favorisant des investissements réussis, en plus du soutien et de l’accompagnement de l’AAPI.

Dans une déclaration à l’APS, il a passé en revue le nombre d’investissements américains déclarés jusqu’à 2023, à savoir 11 projets dont 10 ont été concrétisés, répartis entre 9 projets de partenariat algéro-américain et 2 projets dans le cadre de multinationales.

Aussi, la rencontre a été l’occasion pour des cadres de l’AAPI d’échanger avec la délégation américaine, à laquelle ils ont fourni des explications sur le système d’incitation à l’investissement, le rôle de l’Agence dans l’accompagnement des investisseurs et les conditions d’octroi du foncier économique relevant du domaine privé de l’Etat destiné à la réalisation de projets d’investissement.

Facebook
Twitter