M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Après le transfert de Belbacha, il ne reste que deux algériens à Guantanamo

Par Maghreb Émergent
mars 14, 2014
Après le transfert de Belbacha, il ne reste que deux algériens à Guantanamo

 [caption id="attachment_1540" align="alignnone" width=""]Camp DeltaUne vue du camp Delta de Guantanamo où sont encore détenus 154 prisonniers (dr)[/caption]

Ahmed Belbacha, 44 ans, détenu sans procès depuis douze ans à Guantanamo a été rapatrié jeudi vers l’Algérie, a annoncé le Pentagone. Il ne reste plus que deux algériens à Guatanamo parmi un total de 154 détenus.

 

 C’est une commission créée par décret en 2009 pour statuer sur les cas des détenus qui a décidé de son transfert malgré son opposition. Il ne reste plus que deux détenus algériens à Guantanamo où sont encore emprisonnés 154 détenus. Le transfert de Belbacha vers l’Algérie a été recommandé par la Commission il y a déjà plus de quatre ans. Quatre algériens ont transférés vers l’Algérie au cours de l’année 2013.  L’envoyé spécial du département d’Etat pour la fermeture de Guantanamo, Cliff Sloan, a salué « grandement l’étroite coopération du gouvernement algérien pour recevoir ses ressortissants de Guantanamo ». Selon lui, le transfert de Belbacha est une autre étape des efforts pour fermer le centre de Guantanamo. «Nous apprécions grandement la collaboration étroite du gouvernement de l'Algérie de recevoir un de ses ressortissants détenus à Guantanamo," Cliff Sloan, envoyé spécial du Département d'Etat pour la fermeture de la prison, a déclaré dans un communiqué. «Le transfert d'aujourd'hui représente une autre étape dans nos efforts continus pour fermer le centre de détention de Guantanamo." Une « fiche de menace » de Belbacha révélée par le New York Times le décrit comme un ancien militaire qui fréquentait la mosquée Finsbury Park à Londres. Il se serait rendu début 2001 en Afghanistan pour suivre un entraînement au maniement des armes. Après l’invasion américaine de l’Afghanistan après les attentats du 11 septembre 2001, il s’est enfui vers le Pakistan où il a été arrêté et livré aux américains. Belbacha s’était opposé depuis 2007 à son transfert vers l’Algérie en affirmant qu’il risquait de mauvais traitements.