M A G H R E B

E M E R G E N T

Présidentielles 2014

Au café presse : le retour d’Ouyahia en « grand chambellan », les patrons contraints au Bouteflika4

Par Maghreb Émergent
mars 14, 2014
Au café presse : le retour d’Ouyahia en « grand chambellan », les patrons contraints au Bouteflika4

 cpp

Le come-back d’Ahmed Ouyahia en “grand chambellan” de la présidence de la république est un fait important qui traduit un «arrangement » entre les protagonistes d’un régime en crise. Les résistances à l’alignement forcé imposé au FCE à main levée reflètent des velléités d’émancipation qui continueront à s’exprimer.

 Le Café presse (CPP) du jeudi a pratiquement commencé au moment même où les patrons favorables à un quatrième mandat du président Abdelaziz Bouteflika imposaient leur vue à l’organisation patronale, le Forum des Chefs d’entreprise (FCE). Même les formes n’ont pas été respectées. L’engagement pris par le président du FCE de l’organisation d’un vote à bulletin secret qui aurait pu refléter la réalité des sentiments des patrons a été balayé pour une procédure à main levée très parti unique. Une mise à l’épreuve publique de l’allégeance pour une catégorie fragile et dépendante qui n’est cependant pas passée comme une lettre à la poste. Le FCE est désormais une organisation divisée, comme le reste des organisations soumises, selon la formule de Mouloud Hamrouche rappelée par un des participants à « à chaque échéance présidentielle et à chaque changement de responsables, à d'intolérables pressions, interrogations et examens de conscience ». C’est également par la sortie publique de Hamrouche qu’est décryptée l’affectation d’Ahmed Ouyahia, ancien chef de gouvernement qui a les faveurs du DRS, au poste de Directeur de Cabinet à la présidence de la république. La déclaration publique de Mouloud Hamrouche a été perçue comme suffisamment menaçante pour pousser les différents clans du régime à un arrangement sur les contours de l’après 17 avril.

 Dans le rôle de Larbi Belkheir ?

 Ahmed Ouyahia s’installerait au poste de «grand chambellan » d’une présidence assumée par un homme amoindri dont la capacité à assumer ses missions suscite une grande controverse. Dans les annales du régime, la fonction de « grand chambellan » a été exercée sous la présidence de Chadli Bendjedid par feu le général Larbi Belkheir, longtemps présenté comme le grand parrain. Larbi Belkheir est celui qui a « vendu » la candidature de Bouteflika aux militaires en 1999 avant de devenir son directeur de cabinet pour en définitive être « exilé » à l’ambassade d’Algérie au Maroc où il s’ennuyait ferme. Le retour d’Ahmed Ouyahia à ce poste sensible marque-t-il un retour en force du Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) dont l’action et le rôle ont été ouvertement contestés par le clan présidentiel à travers Amar Saadani ? Mais une chose est certaine, contrairement aux habitudes les « arrangements » au sommet ne passent plus aisément. L’indignation qui s’exprime et les réticences de certaines forces sociales – à l’image de la difficulté qu’ont eue les patrons pro-Bouteflika à faire passer le « soutien » du FCE avec un minimum de règles- traduisent l’existence de velléités d’émancipation à l’égard du régime. Qui continueront de s’exprimer même après le 17 avril.  Bonne écoute…

 

 

ARTICLES SIMILAIRES

CPP

Le CPP se demande avec Zoubida Assoul pourquoi Gaïd Salah gagne t’il du temps ?

 Le café presse politique de cette semaine a décortiqué l’actualité avec une invité surprise.

CPP
Á la une CPP

Bouteflika 5 et Ennahar, CPP en mode « indigné » face à l’effondrement moral de l’Etat.

Le talk politique des journalistes a célébré le 64e anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne dans une ambiance spéciale faite d’appréhension et de colère contenue.

CPP
Á la une CPP

Bouhadja, généraux, Amir Dz ; le CPP tenu de décoder les guerres de fin de règne

Le café presse politique de Radio M a fait converger tous les points chauds de l’actualité – renversement Bouhadja, détention généraux, guerre contre la cyber-dissidence, vers le 5e mandat. Et cela… Lire Plus

Á la une CPP

Le CPP enquête au paradis de Khelil et dans l’enfer de Bajolet (vidéo)

  Le talk hebdomadaire de RadioM a poussé au plus loin les questions qu’ouvrent le brulot de l’ancien ambassadeur de France à Alger, la semaine ou les pots de vins… Lire Plus

Á la une CPP

Le CPP débriefe les généraux et le journaliste qui a vu Merkel (vidéo)

  Le café presse politique de Radio M a débriefé les messages codés de Merkel aux Algériens grâce au confrère Kamel Daoud un de ses interlocuteurs à Alger invité du… Lire Plus