M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Yousfi assurera l’intérim de Sellal, appelé à diriger la campagne de Bouteflika, Ouyahia et Belkhadem reviennent à la Présidence

Par Yacine Temlali
mars 13, 2014
Yousfi assurera l’intérim de Sellal, appelé à diriger la campagne de Bouteflika, Ouyahia et Belkhadem reviennent à la Présidence

[caption id="attachment_1531" align="alignnone" width=""]Belkhadem et Ouyahia reviennent dans le premier cercle décisionnel.[/caption]

Ahmed Ouyahia est nommé directeur de cabinet du président et Abdelaziz Belkhadem redevient son conseiller spécial. Ces deux nominations pourraient être de nature à changer  l’équilibrer des forces au sein de Présidence, où le frère d’Abdelaziz Bouteflika et son conseiller, Saïd Bouteflika joue un rôle central.

 

 

Un communiqué de la Présidence de la république rendu public aujourd’hui a annoncé que le Premier ministre Abdelmalek Sellal quittera ses fonctions provisoirement pour diriger la campagne électorale du président Abdelaziz Bouteflika et que son intérim sera assuré, jusqu’aux présidentielles du 17 avril, par Youcef Yousfi, l’actuel ministre de l’Energie.

Le même communiqué a annoncé la nomination d’Ahmed Ouyahia en tant que directeur de cabinet du président de la République, en remplacement de Mohamed Moulay Guendil, ainsi que celle d’Abdelaziz Belkhadem en tant que ministre d'Etat, conseiller spécial du président.

De ces trois nominations, celle d’Ahmed Ouyahia et d’Abdelaziz Belkhadem sont les plus significatives. Elles pourraient être de nature à changer l’équilibrer des force au sein de Présidence, où le frère d’Abdelaziz Bouteflika et son conseiller effectif, Saïd Bouteflika, joue un rôle central.

Limogés du sommet de leurs partis respectifs, le Rassemblement national démocratique et le Front de libération nationale, la présence publique de ces deux symboles du régime publique s’était réduite à sa plus simple expression. Leur retour au sein du premier cercle décisionnel, la Présidence, pourrait relancer leurs carrières politiques de nouveau. Celle-ci semblaient jusque-là suspendues à une évolution majeure de la situation politique. Cette évolution majeure semble avoir été la candidature du président Boutefika aux présidentielles.

Ahmed Ouyahia a dirigé le gouvernement une fois sous la présidence de Liamine  Zeroual (1995-1998) et deux fois sous celle d’Abdelaziz Bouteflika (2003-2006 et 2008-2012). Abdelaziz Belkhadem a aussi occupé le poste de chef du gouvernement de 2006 à 2008.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Maghreb

Tunisie : le Secrétaire général d’Ennahdha arrêté

En Tunisie, le secrétaire général d’Ennahdha, Ajmi Lourimi, a été arrêté dans la soirée du samedi 13 juillet 2024. Le parti a rendu public un communiqué pour dénoncer cette arrestation qui… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le candidat à la présidentielle Abdellatif Mekki assigné à résidence

En Tunisie, le candidat à l’élection présidentielle, ancien cadre d’Ennahdha et ex-ministre de la Santé, Abdellatif El Mekki, a été assigné à résidence. Le juge d’instruction a prononcé plusieurs interdictions… Lire Plus

Actualités Maghreb

Maroc : après plus de 200 jours de boycott, les étudiants en médecine annoncent une « semaine de colère »

Au Maroc, le Comité national des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie (CNEMEP), a annoncé une « semaine de colère » du 7 au 16 juillet, marquée par plusieurs… Lire Plus

Maghreb

L’amulette et le divan. L’épineuse prise en charge des traumatismes en Algérie

Le système de santé mentale algérien est sous tension et semble figé dans le passé, manquant de l’élan nécessaire pour répondre aux besoins d’une société en transformation et dont les… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : augmentation du taux d’inflation et risques sur le pouvoir d’achat

L’inflation en Tunisie a connu une légère augmentation en juin, atteignant 7,3% contre 7,2% le mois d’avant, selon les données de l’Institut national de la statistique (INS). Cette hausse est… Lire Plus