M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Conseil des droits de l’homme : le Maroc décroche la présidence en 2024

Par Maghreb Émergent
janvier 10, 2024
Conseil des droits de l’homme : le Maroc décroche la présidence en 2024

Le Maroc a décroché, mercredi 10 janvier à Genève, la présidence du Conseil des droits de l'homme des Nations unies (Onu), au terme d'un bras de fer houleux l'opposant à l'Afrique du Sud, qui a pointé du doigt le bilan de Rabat en matière des droits de l'homme.

Trouvant la difficulté de désigner un seul candidat consensuel africain, étant au tour du continent de présider le Conseil, le candidat marocain, l'ambassadeur Omar Zniber, a obtenu 30 voix contre 17 pour son homologue sud-africain Mxolisi Nkosi, lors d'un vote à bulletin secret.

Avant le vote, Mxolisi Nkosi a déclaré à Reuters que le Maroc était "l'antithèse de ce que représente le Conseil" et que l'élection du pays nuirait à la crédibilité de l'organe. Le Maroc, quant à lui, a accusé l'Afrique du Sud et d'autres États africains de saper ses efforts pour occuper ce poste prestigieux, mais surtout symbolique. "L'élection du Royaume, à la faveur de l'adhésion d'un grand nombre de pays de toutes les régions du monde, et malgré la mobilisation de l'Algérie et de l'Afrique du Sud pour la contrer, est également révélatrice de la confiance et de la crédibilité qu'inspire l'action extérieure du Maroc (...)", a déclaré le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ce vote marque un rare différend public au sein du groupe africain qui devait diriger le conseil de 47 membres, le contentieux portant en partie sur la souveraineté revendiquée par le Maroc sur le Sahara occidental, où Rabat est accusé de violations des droits de l'homme à l'encontre de ses opposants.

Les groupes de défense estiment que le nouveau rôle du Maroc devrait l'inciter à protéger les droits de l'homme au plus haut niveau. "En particulier, le Maroc doit s'abstenir d'intimider ou d'exercer des représailles contre les défenseurs des droits de l'homme qui collaborent avec les Nations unies", a déclaré Tess McEvoy, codirectrice du bureau de New York du groupe de défense du Service international pour les droits de l'homme.

M.E / Avec Reuters

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Incendie d’Ouzzellaguen : La protection civile demande aux villageois de quitter leurs maisons

La protection civile de la wilaya de Bejaia a lancé un appel via les réseaux sociaux aux habitants des villages situés sur les hauteurs de la commune d’Ouzzellaguen pour quitter… Lire Plus

Actualités

Chaos estival : la Compagnie maritime nationale déroute ses passagers

La compagnie nationale de transport maritime, Algérie Ferries, vient de plonger ses passagers dans un nouvel épisode de confusion et d’incertitude. Dans un communiqué aussi bref que laconique publié samedi,… Lire Plus

Actualités

Un méga incendie menace les habitations d’Ouzzelaguen à Bejaia

Un méga incendie s’est déclaré le dimanche 21 juillet, sur les hauteurs de la commune d’Ouzzelaguen dans la wilaya de Bejaia. Aidé par les rafales du vent et les températures… Lire Plus

Actualités

Les prix du poulet vivant restent bas, les aviculteurs risquent la faillite

Les aviculteurs continuent de payer les frais de l’effondrement du marché des viandes blanches depuis la veille de l’Aïd El Kebir.  Les prix du poulet vivant restent bas en plein… Lire Plus

Actualités Maghreb

Maroc : l’opposant Mohamed Ziane de nouveau condamné

Détenu depuis novembre 2022, l’opposant marocain et ancien ministre, Mohamed Ziane, vient d’être condamné à cinq ans de prison ferme dans une nouvelle affaire. En effet, cet ex-bâtonnier de Rabat,… Lire Plus