M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Education nationale : le primaire est menacé par une pénurie d’enseignants

Par Salim Benalia
février 21, 2021
Education nationale : le primaire est menacé par une pénurie d’enseignants

Le nombre des enseignants du cycle primaire est en régression, relève l’Office national des statistiques (ONS) dans son dernier rapport.

En effet, le palier du primaire, où, l’Algérie recense le plus gros contingent d’élèves enregistre une baisse dans l’effectif des enseignant. Celle-ci est de l’ordre de 6%. Ils étaient 187.921 contre 199.850 en 2018/2019, soit 11.929 enseignants de moins.

Cette baisse du personnel enseignant est inversement proportionnelle au nombre d’élèves dans ce palier de l’éducation nationale. En effet, le nombre d’élèves inscrits dans l’enseignement primaire pour l’année scolaire 2019/2020 s’élève à 4.669.417 élèves, contre 4.513.749 en 2018/2019, soit une augmentation de 3,4%.

Comme pour l’année scolaire écoulée, la wilaya d’Alger recense le plus d’élèves dans l’enseignement primaire, soit 355.323 élèves, suivie de Sétif, Oran, Batna, Blida et M’Silla avec respectivement 212.835 ,185.347, 159.223, 155.247 et 154.428 élèves. Relève par ailleurs l’ONS.

Le nombre total des enseignants s’est établi à 473.166 en 2019/2020 contre 478.985 en 2018/2019, soit une diminution de 1,2 %. En règle générale, l’évolution du nombre d’élèves, dans les différents cycles d’enseignement est en hausse constante d’une année à l’autre. Au titre de l’année scolaire 2019/2020, le nombre total des élèves scolarisés a atteint 9.561.350 élèves tous cycles confondus, contre 9.211.640 élèves en 2018/2019, soit une hausse de3.8% (349.710 élèves de plus)avec un taux de féminisation de 49%, soit 4.718.548 filles.

L’ONS livre son étude sur la base de données statistique recueillie auprès du ministère de l’Education Nationale. A leur lecture, il apparaît que le cycle de l’enseignement primaire risque de se heurter à une véritable crise d’encadrement dans les quelques années avenir, si l’effectif du corps enseignant n’est pas suffisamment étoffé afin de répondre au flux sans cesse croissant d’élèves. Cette forte diminution du nombre d’enseignants dans le primaire est due, entre autres, aux départs à la retraite et aux démissions, en raison d’une faible rémunération.

Notent enfin les observateurs pour tenter d’expliquer cette impressionnante baisse des effectifs des enseignants du cycle primaire.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Élections présidentielles : Louisa Hanoune se retire et accuse

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a annoncé ce samedi après-midi, son retrait et celui de son parti de l’élection présidentielle anticipée, prévue pour le 7… Lire Plus

Actualités Energie

L’Algérie consolide sa position de leader sur le marché gazier espagnol

Dans un contexte énergétique mondial en pleine mutation, l’Algérie affirme sa domination sur le marché gazier espagnol. Selon le dernier rapport de l’agence espagnole Enagás, l’Algérie a maintenu sa position… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le candidat à la présidentielle Abdellatif Mekki assigné à résidence

En Tunisie, le candidat à l’élection présidentielle, ancien cadre d’Ennahdha et ex-ministre de la Santé, Abdellatif El Mekki, a été assigné à résidence. Le juge d’instruction a prononcé plusieurs interdictions… Lire Plus

Actualités Entreprise

L’industrie espagnole se tourne vers l’Algérie en raison des exigences européennes sur l’émission de CO2

Des inquiétudes espagnoles ont été notées par la presse locale, quant au départ des entreprises industrielles du pays et à leur orientation vers l’investissement en Algérie, en raison des exigences… Lire Plus

Actualités

Tebboune dresse le bilan économique de son mandat présidentiel face à la presse

Dans l’entretien télévisé accordé à la presse publique jeudi, lors duquel il a annoncé sa candidature pour un deuxième mandat présidentiel, Abdelmadjid Tebboune a dressé le bilan économique de sa… Lire Plus