M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Finance islamique : les banques ont collecté près de 600 milliards de dinars

Par Maghreb Émergent
mars 27, 2023
Finance islamique : les banques ont collecté près de 600 milliards de dinars

La finance islamique, au niveau des banques, connait un grand succès ces dernières années. Le montant de dépôts au niveau des banques, suscité par cette dynamique de la finance islamique, est estimé à quelque 594 milliards de dinars, selon le secrétaire général de l’ABEF (Association des banques et établissements financiers), Lazhar Latrèche.

S’exprimant ce lundi, sur les ondes de la radio nationale, le représentant de l’Abef a expliqué que ce chiffre a été relevé lors d’une réunion, tenue hier dimanche, entre le nouveau ministre des Finances, Laaziz Fayed, et les représentants de l’ensemble des banques publiques. Il a été noté, selon lui, une augmentation significative des montants de dépôts au niveau des banques, expliquée, entre autres, par la dynamique de la finance islamique.

L’invité de la radio a précisé, également, que ce chiffre remonte au 31 décembre 2022, tout en soulignant que la finance islamique représente désormais un nouveau marché très important.

Par ailleurs, et en matière de modernisation des services bancaires, notamment par la digitalisation, le représentant de l’Abef a rappelé le nombre des guichets et distributeurs automatiques de billets, qui dépasse actuellement les 3 640, et celui de TPE (terminal de payement électronique) de 37 500, déployés au niveau des commerces.

Ces chiffres, explique-t-il, représentent une augmentation de 23% entre 2021 et 2022. A cela s'ajoute le nombre de cartes de payement qui, lui, a franchi la barre des 13,5 millions de cartes, entre les CIB et Dahabia d’Algérie Poste.

L’invité de la radio nationale a indiqué, également, qu’un effort particulier est en train d’être déployé pour le développement du réseau des banques publiques sur le territoire national et qui compte actuellement plus de 1 700 agences.

« De nouvelles agences continuent à voir le jour, notamment à travers les nouvelles wilayas et dans le Sud du pays », a aussi souligné le secrétaire général de l’Abef.