l’indice des prix alimentaires : la FAO enregistre des records jamais atteints

l’indice des prix alimentaires : la FAO enregistre des records jamais atteints

L’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), liée aux nations unies, a tiré la sonnette d’alarme quant à la flambée des prix mondiaux des denrées alimentaires, qui ont atteint un niveau record en mars dernier, en raison du conflit russo-ukrainien.

Selon cette organisation, l’indice des prix alimentaires a augmenté de 12,6% entre février et mars, un record jamais atteint en si peu de temps et ce, depuis la création du FAO en 1990.

Environ 30 millions de tonnes de céréales sont bloquées à cause de la guerre en Ukraine, ce qui a eu un impact direct sur le coût des denrées alimentaires et leur disponibilité, affirme le directeur exécutif du programme alimentaire mondial.

Le FAO a souligné que le conflit en Ukraine a bel et bien provoqué des « chocs sur les marchés des céréales de base et des huiles végétales ». Les prix de blé connaissent une hausse de près de 20% tandis que l’indice des prix des huiles végétales de la FAO a bondi de 23,2%.

L’indice du FAO a enregistré une augmentation aussi en ce qui concerne la viande de 4,8 %, en atteignant son niveau le plus haut jamais vu depuis 1995.  La raison, selon l’organisation aunisienne, une offre en viande porcine insuffisante en Europe de l’ouest et l’incapacité pour l’Ukraine d’exporter ses volailles.

Rappelons que depuis l’attaque militaire de la Russie en Ukraine en février, les impacts sur l’économie mondiale se font de plus en plus ressentir. Les deux pays représentent environ 30% et 20% chacun des exportations mondiales de blé et de maïs, au cours des trois dernières années.