Gouvernement, des noms de ministres circulent avant la nomination d’un premier ministre - Maghreb Emergent

Gouvernement, des noms de ministres circulent avant la nomination d’un premier ministre

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Par Samy Injar

La constitution prévoit que c’est le premier ministre qui propose les membres de son gouvernement.

L’identité du prochain premier ministre consécutif à l’avènement d’une nouvelle chambre basse du parlement ne sera sans doute pas connue avant le terme de cette semaine de consultation politique. Cela n’empêche pas des noms de portefeuilles ministériels déjà attribués de circuler avec insistance ces derniers jours, signe que la formation du gouvernement ne va pas échoir au prochain premier ministre, comme cela a été le cas avec Abdelaziz Djerad.

Le ministère de la santé et le ministère de la jeunesse et des sports au sein du prochain gouvernement auraient ainsi été proposé à des personnalités de la vie publique. Le nom du professeur Kamel Mansouri a été évoqué, selon une source proche du gouvernement sortant, pour succéder au poste occupé par le professeur Benbouzid à la tête du secteur de la santé. Le professeur Kamel Mansouri, pharmacologue est directeur général de l’agence national du médicament.

Abdelwahab Ait Menguellet, ancien maire de Tizi Ouzou serait le prochain ministre de la jeunesse et des sports selon la même source, poste occupé par Sid Ali Khaldi sous le gouvernement Djerad. Abdelmadjid Tebboune avait reçu samedi dernier Abdelwahab Ait Menguellet à la présidence au premier jour de ses concertations politiques en vue de désigner un premier ministre.

L’évolution de la séquence en cours montre que le prochain premier ministre viendra coiffer un cabinet ministériel largement pressenti, et coopté au préalable. D’autres noms de ministrables circulent pour d’autres portefeuilles rendant jour après jour la question de l’identité du premier ministre quasi anecdotique. L’article 105 de la constitution du 1er novembre 2020, précise pourtant que s’il résulte des élections législatives une majorité présidentielle – ce qui paraît être entrain de devenir le cas, « le président de la république nomme un premier ministre et le charge de lui proposer un gouvernement … ». L’article 104 ayant déjà précisé que c’est le premier ministre qui propose les ministres au président de la république qui les nomme.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter