Investissements : les porteurs de projets appelés à s’inscrire sur la plateforme de l’AAPI - Maghreb Emergent

Investissements : les porteurs de projets appelés à s’inscrire sur la plateforme de l’AAPI

Facebook
Twitter

L’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI) a appelé l’ensemble des investisseurs inscrits sur ses guichets, à définir l’état de leurs projets sur sa plateforme électronique. Le but, selon l’agence, est de développer une base de données sur les projets en cours.

A travers cette plateforme numérique, il sera possible à l’AAPI d’avoir accès aux indicateurs permettant de suivre l’avancement de l’étape de réalisation et identifier les obstacles auxquels sont confrontés les porteurs de ces projets.

La procédure vise à élaborer un tableau de bord comprenant des indicateurs de suivi de l’avancement de la phase de réalisation, ainsi qu’à identifier les raisons et les facteurs qui empêchent la mise en œuvre effective des projets enregistrés. Ceci, en attendant l’interopérabilité des systèmes d’information des services concernée par les procédures d’investissement avec la plateforme numérique de l’investisseur. Ainsi, il sera possible de suivre avec précision et en temps réel de l’acquisition des biens et des services concernés par le bénéfice des avantages, selon la même source.

Pour cela, les porteurs de projets et les investisseurs devront remplir le questionnaire disponible sur le site électronique de l’agence et cliquer sur le lien intitulé “état d’avancement de la réalisation de mon projet”, lit-on dans le communiqué de l’AAPI.

L’agence a souligné qu’elle œuvrait d’arrache-pied à réunir toutes les conditions nécessaires à la mise en œuvre des nouvelles dispositions contenues dans la nouvelle loi sur l’investissement entrée en vigueur il y a un an, simplifier et faciliter toutes les procédures, ajouter de la transparence et lever les obstacles bureaucratiques, outre l’amélioration des conditions d’accueil des porteurs de projets et l’ouverture de canaux pour écouter leurs préoccupations et leurs attentes et répondre à leurs doléances”.

Facebook
Twitter