M A G H R E B

E M E R G E N T

Maroc

L’abandon de la subvention des produits pétroliers entre en vigueur au Maroc

Par Maghreb Émergent
janvier 19, 2014
L’abandon de la subvention des produits pétroliers entre en vigueur au Maroc

[caption id="attachment_447" align="alignnone" width=""]Les marocains débutent l'année avec une mauvaise nouvelle : l'Etat abandonne progressivement la subvention des produits pétroliers (DR)[/caption]

Le chef du gouvernement marocain, Abelilah Benkirane, a fini par introduire sa réforme de la Caisse de compensation, en abandonnant progressivement le soutien des prix des produits pétroliers. La vérité des prix, réclamée par les professionnels de la distribution des produits pétroliers, connaitra son application en 2014.

 

Cependant, l'abandon du soutien de l'Etat ne concernera que l'essence super et le fuel industriel, destiné aux grandes industries, alors que la gazoil domestique restera encore un produit subventionné. Cette décision est contenue dans le Bulletin officiel du Royaume N.6222 en date du 16 janvier 2014. Dorénavant, selon cette mesure, le prix de l'essence super sera indexé sur celui du marché international, de même que pour le fuel industriel dont le coût de la tonne a baissé cette semaine à 4.944,4 dirhams contre 5.076,63 dirhams. L'indexation, qui entrait en vigueur dès que la moyenne des prix dépassait le seuil de 2,5% à la baisse comme à la hausse est dès lors abandonnée pour le fuel industriel et l’essence. En outre, le prix de ces deux produits, selon l'article 2 de l'arrêté gouvernemental, sera revu tous les 1er et le 16 de chaque mois. A fin octobre prochain, la réduction de la subvention du gasoil passera à 0,80 dirham le litre seulement contre 2,15 dirhams actuellement. En octobre 2014, le litre de gasoil passera à 9,89 DH contre 8,54 DH actuellement, et sera en fait assujetti à l'indexation des prix des produits énergétiques.
Mesure Impopulaires

Cette mesure est déjà taxée d'impopulaire par certains milieux industriels et agricoles. Pour autant, elle aura été longtemps prévue pour soulager la caisse de compensation, dont la réforme complète tarde à venir. D'autant que la charge annuelle des produits énergétiques coûte à l'Etat marocain plus de 25 milliards de dirhams, entre pétrole brut, produits dérivés et gaz. Récemment, les pétroliers marocains, regroupés au sein du GPM (groupement des pétroliers marocains) avaient lancé un appel clair au gouvernement pour supprimer la Caisse de compensation, et laisser la place ''à la vérité des prix'' des produits pétroliers. ''Pour eux, c’est la seule manière de dépasser les distorsions que connaît le marché, lequel fonctionne avec des arriérés de paiement variant entre 10 et 14 milliards de dirhams'', avait relevé le quotidien L'Economiste. La loi de Finances 2014 prévoit un budget pour la caisse de compensation de 41,65 milliards de dirhams, selon un cours du pétrole brut évaluer entre 110 et 120 dollars le baril. Quant au soutien direct des prix à la consommation, un budget de 33 milliards de Dh a été dégagé par le gouvernement. En 2014 devrait consommer un peu plus de 50 milliards de dirhams, dont plus de la moitié pour le soutien des prix des produits pétroliers.

 

 

.