L’Algérie et la Tunisie se penchent sur la sécurisation des zones frontalières - Maghreb Emergent

L’Algérie et la Tunisie se penchent sur la sécurisation des zones frontalières

Commission bilatérale algéro-tunisienne
Facebook
Twitter

La Commission bilatérale de promotion et de développement des régions frontalières algéro-tunisiennes se réunit le 29 et 30 janvier en Algérie pour une première session.

Le ministre tunisien de l’Intérieur, Kamel Feki, en visite de deux jours en Algérie, a coprésidé avec son homologue algérien, Brahim Merad, l’ouverture des travaux de la première session de la Commission bilatérale de promotion et de développement des régions frontalières algéro-tunisiennes.

Les travaux de cette session, qui s’étaleront sur deux jours, seront sanctionnés par la signature d’une feuille de route portant sur les mécanismes de promotion et de développement des régions frontalières. Il s’agit des moyens de développer les échanges commerciaux entre les wilayas frontalières des deux pays, d’améliorer leur activité et de renforcer le rôle des passages frontaliers dans le développement, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Coopération sécuritaire

Les travaux de cette Commission concernent également la coopération sécuritaire à travers la mise en place une stratégie commune de lutte contre les “grands risques”. Lors de cette première journée, le ministre tunisien de l’Intérieur a visité le Centre de commande et de contrôle de la Sûreté nationale, où il a suivi des exposés sur les services de ce Centre.

Dans une allocution, après cette première journée, Kamel Feki a indiqué que « la stabilité et la sécurité de la Tunisie sont liées à celles de l’Algérie ». Il a ajouté que « les deux pays œuvrent à renforcer la sécurité dans les régions frontalières pour faire face aux menaces terroristes et lutter contre les réseaux de contrebande » tout en se félicitant de « la coordination fructueuse et constructive entre les services sécuritaires au niveau de la bande frontalière ».

Facebook
Twitter