Le Barreau d’Alger s’associe à la Startup "Legal Doctrine" pour faciliter l’accès au droit

Le Barreau d’Alger s’associe à la Startup "Legal Doctrine" pour faciliter l’accès au droit

L’accès à l’information juridique à travers une plateforme et une application unique, c’est bien, et mettre cela à disposition des avocats est encore mieux. C’est l’objet d’un partenariat qui lie le Barreau d’Alger avec la startup algérienne, Legal-Doctrine.

En effet, l’ordre des avocats d’Alger et la startup algérienne, Legal-Doctrine, spécialisée dans la veille juridique (collecte et la mise en ligne des législations, réglementations et décisions de justice) en Algérie et des pays en Afrique), ont signé le 26 septembre dernier, un partenariat d’exclusivité, qui permettra à l’ensemble des avocats du barreau d’Alger d’accéder à la base de donnée juridique de la « legaltech ».

La signature du partenariat a été fait entre Me Mohamed Baghdadi, Bâtonnier du barreau d’Alger et Walid
Ghanemi, Directeur Général de la startup Legal Doctrine. « Ce partenariat s’inscrit entièrement dans la stratégie de numérisation initiée par l’Ordre des avocats d’Alger », indique le communiqué commun des deux signataires.

Le communiqué souligne qu’à travers cette initiative, « le but de l’ordre des avocats d’Alger est de faire bénéficier les avocats des services fournis par Legal Doctrine, leader de la recherche et de la veille juridique en Afrique francophone ». Ce partenariat permettra ainsi aux avocats de pas moins de six tribunaux d’Alger de bénéficier d’un accès libre à la plateforme digitale « legaldoctrine.com« .

À noter, la startup Legal Doctrine est la première startup LegalTech 100% algérienne, éditrice de la
plateforme legal-doctrine.com et élue deux fois consécutivement « Best africain Legal startup ». Elle dispose d’une basse de donnée de l’information juridique de l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Cameroun.