Le CPA recourt à Google et Facebook pour vendre ses actions - Maghreb Emergent

Le CPA recourt à Google et Facebook pour vendre ses actions

Facebook
Twitter

Le Crédit populaire algérien (CPA), passe à la communication digitale pour booster la vente de ses actions en Bourse d’Alger.

Pour réussir son introduction en Bourse d’Alger et vendre le maximum d’actions, la banque publique fait un appel à la publicité payante qu’offrent les deux plateformes numériques Facebook et Google.

Les annonces de vente des actions de la banque sont largement diffusées par ces deux géants du monde de la publicité digitale.

Les annonces postées sur Google paraissent depuis quelque temps sur les sites web et les applications mobiles que visitent les Algériens. L’annonce incite les internautes algériens à devenir actionnaires du CPA. La même annonce apparait depuis quelques jours, sur le plus grand réseau social de la planète, à savoir Facebook.

Le choix de recourir à ces deux outils de communication pour s’assurer d’une diffusion efficace de l’annonce est loin d’être fortuit. Ces deux plateformes utilisent des systèmes de publicité ciblée qui ont fait leurs preuves partout dans le monde. Ils permettent aux annonceurs de toucher l’audience qu’ils souhaitent.

En utilisant la publicité numérique de dernière génération, le CPA veut éviter de tomber dans les erreurs commises par la cimenterie Ain El Kebira de Sétif qui a raté son introduction en Bourse d’Alger en 2016. L’entreprise n’a réussi à lever que 5% du montant du capital introduit au lieu des 20% requis pour valider l’opération d’entrée en Bourse.

Un échec qui s’explique en partie par les moyens de communication choisis par la direction de l’entreprise pour faire la promotion de sa démarche d’introduction en Bourse d’Alger. Elle s’est contentée de confier le choix des supports publicitaires à utiliser à l’agence publique de publicité (ANEP). Cette dernière se limite à insérer les annonces publicitaires dans les médias publics et à quelques privés.

Facebook
Twitter