M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Le groupe public Sonarem formera des miniers à Bejaia

Par Maghreb Émergent
janvier 7, 2024
Le groupe public Sonarem formera des miniers à Bejaia

Le groupe public spécialisé dans la production minière Sonarem envisage de former des jeunes dans le but de les recruter dans la mine de zinc et de plomb de la Tala Hamza et Amizour dans la wilaya de Bejaia.

Le P-DG du groupe, M. Sakher Harami s’est rendu jeudi dans cette wilaya pour discuter des modalités de création des formations adaptées aux besoins des entreprises chargées de l’exploitation de la mine.

Selon la cellule de communication de la wilaya de Bejaia, un accord a été trouvé avec les responsables de la wilaya pour lancer des formations spécialisées dans l’exploitation des mines dans les communes d’Amizour et de Tala Hamza. Des formations qui seront assurées par les Centres de formations professionnelles des deux communes.

La même source fait savoir que l’enquête que mène l’expert foncier désigné par l’Etat est sur le point être finalisée. L’enquête concerne la détermination de périmètre de la mine et la nature juridique des terrains à exproprier.

Un projet qui suscite des craintes

Pour rappel, le projet de la mine a suscité des craintes parmi la population locale et les acteurs de la société civile. Des craintes qui concernent les répercussions de l’exploitation de la mine sur l’environnement et la santé publique. Un enseignant universitaire, en l’occurrence Kamel Aissat, a été poursuivi en justice en raison du mouvement de sensibilisation qu’il mène sur les dangers de cette mine sur l’environnement local.

De leur côté, les autorités publiques affirment, comme à chaque occasion, que toutes les mesures ont été prises pour éviter la dégradation de l’environnement. Autrement dit, elles rassurent la population en écartant tout risque sur l’environnement et la santé publique.

La quantité de production prévue par la mine est de 200.000 tonnes/an dont 170.000 tonnes/ans de zinc et 30.000 tonnes/an de plomb.

À noter que la réalisation de ce projet dont le coût est estimé de 471 millions de dollars passera par trois étapes principales. La 1ère étape concernera la construction de la mine et de l'usine en 2 à 3 ans tandis que la deuxième sera consacrée à la mise en exploitation de la mine pour 19 ans. Lors de la 3ème phase il sera procédé à la fermeture et à la réhabilitation du site exploitée pour 5 ans.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Panne informatique mondiale : L’aéroport d’Alger rassure

L’aéroport international d’Alger tient à rassurer ses passagers et ses partenaires que ses opérations n’ont pas été touchées et ses systèmes informatiques restent pleinement opérationnels et sécurisés, suite à la… Lire Plus

Actualités

Les prix de la pomme de terre, la sardine et des fruits flambent sur les marchés en Algérie

Les prix de la pomme de terre enregistrent depuis le début du mois des hausses importantes. Sur le marché du détail, le produit est proposé entre 90 et 130 DA… Lire Plus

Actualités

Algérie : L’euro a augmenté à trois reprises sur le marché noir en juillet

Le taux de change de l’euro face au dinar algérien sur le marché noir a connu trois changements depuis le début du mois en cours. Des changements haussiers qui confirment… Lire Plus

Actualités

Panne informatique mondiale paralyse les aéroports, trains, télévisions et centres commerciaux

Une panne informatique mondiale à grande échelle a été constatée ce vendredi 19 juillet au matin. Celle-ci a frappé les systèmes informatiques d’entreprises en Australie, mais également dans d’autres pays… Lire Plus

Actualités

Startups : le ministre de l’Agriculture veut créer des micro-entreprises agricoles

Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Youcef Cherfa, a révélé jeudi à Guelma le lancement prochainement de la création de micro-entreprises agricoles au Nord, dans les Hauts plateaux… Lire Plus