M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Le lauréat du Prix Ali Boudoukha 2014 du meilleur article d’investigation sera révélé le 31 mars

Par Maghreb Émergent
mars 25, 2014
Le lauréat du Prix Ali Boudoukha 2014 du meilleur article d’investigation sera révélé le 31 mars

Le jury du concours Ali Boudoukha du meilleur article d’investigation Algérie 2014 rendra sa délibération le jour où se termine l’opération de levée de fonds sur internet pour la dotation du concours. Il reste encore six jours pour souscrire.

Maghreb Emergent est en passe de réussir son pari de soutenir à grande échelle l’exercice de l’enquête de presse d’investigation trop rare dans les médias algériens. Le concours Ali Bey Boudoukha 2014 du meilleur article d’investigation a passé avec succès tous les écueils d’un tel projet. Les journalistes ont répondu en envoyant leurs travaux en nombre et dans les délais, le jury a pu travailler en toute sérénité, et le financement du concours va être en partie assuré par les lecteurs et les amis de Maghreb Emergent grâce à l’opération de financement participatif lancée sur la plateforme kisskissbankbank le 10 mars dernier. C’est d’ailleurs le dernier jour de cette levée fonds, soit le 31 mars prochain, qui a été choisi pour annoncer le lauréat du concours.

Opération toujours en cours

C’est l’occasion ici de rappeler que si l’opération a bien avancé, elle n’est pas encore bouclée. Il manque à cette heure 195 euros pour atteindre l’objectif des 2500 euros fixés au départ. Mais le concours Ali Boudoukha aspire à bien plus que cela pour sa première édition. Il souhaite dépasser cet objectif afin de donner un grand éclat à la cérémonie de remise de la dotation prévue après les élections présidentielles du 17 avril. Aussi nous appelons lecteurs et amis à continuer à doter le concours en souscrivant au projet sur la plateforme kisskissbankbank.

C’est une démarche de citoyens libres en soutien à la quête de transparence et de vérité du journalisme d’investigation, un exercice naissant en Algérie. Ainsi, 100 % des affaires qui ont éclaboussé le 3e mandat du président Bouteflika sont le fruit d’enquêtes sécuritaires, jamais d’enquêtes journalistiques. Le thème du contrôle citoyen sur la vie publique est partout sur les lèvres durant cette campagne électorale. L’investigation de presse, dans les règles professionnelles qui lui sont propres, est un instrument moderne et efficace de ce contrôle, moment clé de l’Etat de droit. Participons donc à son essor.