Les banques publiques prévoient d’ouvrir une partie de leur capital aux privés - Maghreb Emergent

Les banques publiques prévoient d’ouvrir une partie de leur capital aux privés

Facebook
Twitter

Les banques publiques pourront bientôt ouvrir leurs capitaux aux privés en cédant une partie de leurs actions. Cette mesure intervient suite à la crise de liquidité qui sévit dans le secteur bancaire.

Cette décision, qui s’inscrit dans le cadre des réformes financières apportées par le gouvernement, concernera l’ouverture du capital des banques publiques à hauteur de 20 à 40 %, selon des sources proches de la Banque centrale, rapportées par les médias.

L’ouverture d’une partie du capital de ces banques, permettra de prévenir une privatisation totale de ces établissements, et de maintenir le caractère public et accessible du secteur bancaire tout en introduisant un élément de dynamisme grâce à l’investissement privé.

Ainsi, la Banque centrale a récemment instruit trois banques publiques, à savoir la Banque Populaire d’Algérie, la Banque de Développement Local et la Banque de l’Agriculture et du Développement Rural, de lancer un processus d’évaluation complet de leur capital financier et humain, selon la même source. Cette opération permettra de déterminer la valeur marchande de chaque banque.

Le Conseil des participations de l’État, composé de 14 ministères, fixera le prix des actions cédées et supervisera également le processus de privatisation et de vente des actions. Ce même conseil décidera aussi, si les actions seront ouvertes aux citoyens ou réservées aux institutions financières.

SS

Facebook
Twitter