M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Les prix des céréales s’envolent sur les marchés mondiaux

Par Maghreb Émergent
mai 20, 2024
Les prix des céréales s’envolent sur les marchés mondiaux

Les contrats à terme sur le blé du Chicago Board of Trade ont enregistré, lundi, leur plus forte hausse en une journée depuis environ 10 mois, en raison des inquiétudes croissantes concernant les pertes de récoltes dans la région de la mer Noire, selon les analystes. Les contrats à terme sur le soja et le maïs ont également progressé.

Le marché du blé s'est concentré sur la Russie, le principal fournisseur mondial de cette céréale, qui a subi des gelées importantes.

Le prix du blé russe à 12,5 % de protéines, prévu pour une livraison franco à bord (FOB) en juin, a grimpé à 239 dollars la tonne métrique la semaine dernière, contre 221 dollars la semaine précédente, selon la société de conseil IKAR.

En Ukraine, l'un des principaux exportateurs de blé et de maïs, de fortes gelées dans les régions du nord et de l'est pourraient réduire la récolte de céréales et d'oléagineux de cette année, selon l'analyste APK-Inform.

"Les conditions météorologiques de la mer Noire restent préoccupantes", a déclaré Don Roose, président de la société de courtage U.S. Commodities, basée dans l'Iowa.

Le contrat de blé le plus actif du CBOT a augmenté de 32 cents à 6,83-1/4 dollars le boisseau à 11h15 CDT (1615 GMT), proche du plus haut niveau en 10 mois atteint la semaine dernière à 6,97 dollars. Il s'agit de la plus forte hausse journalière depuis juillet.

Le prix du soja a augmenté de 15-3/4 cents à 12,43-3/4 dollars le boisseau, et celui du maïs a bondi de 8-1/2 cents à 4,61 dollars le boisseau.

Les inquiétudes concernant les pertes de récoltes dans la région brésilienne du Rio Grande do Sul, ravagée par les inondations, ont également fait grimper les prix à terme du soja, selon les négociants.

Des pluies excessives et de fortes inondations continuent de perturber le mouvement des cargaisons dans le port de Rio Grande, le quatrième port du pays pour les exportations de soja et le troisième pour les importations d'engrais.

"La logistique a été gravement perturbée et la réparation des infrastructures endommagées pourrait prendre jusqu'à un an, ce qui risque de perturber considérablement la chaîne d'approvisionnement", a déclaré S&P Global Market Intelligence.

Aux États-Unis, le ministère de l'Agriculture doit publier une mise à jour hebdomadaire sur les plantations de maïs et de soja plus tard dans la journée de lundi. Le rythme des plantations de maïs a été inférieur à la moyenne en raison du temps humide, après avoir été plus actif la semaine dernière, selon les analystes.

Avec Reuters