M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Les projets de Cevital se débloquent l’un après l’autre

Par Maghreb Émergent
novembre 30, 2022
Les projets de Cevital se débloquent l’un après l’autre

Le groupe Cevital et les autorités publiques tournent la page des hostilités et regardent désormais dans la même direction. Le départ à la retraite le mois de juin dernier, du fondateur du groupe M. Issad Rebrab et son remplacement à la tête du groupe par son fils Malik a mis fin aux tensions qui ont caractérisé les relations entre les deux parties pendant des années.

Un changement qui s’est soldé par le déblocage de certains projets du groupe implantés à Bejaia et Sétif. En effet, la direction du Cevital a eu l’accord des hautes autorités du pays pour lancer pas moins de trois usines d’une grande envergure. La plus importante est celle de trituration de graines oléagineuses basée près du port de Bejaia. Le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune a annoncé le 25 septembre dernier, devant les walis, le déblocage de ce projet censé faire passer l’Algérie du stade d’importateur des matières premières des huiles de table à celui d’exportateur de ce produit. Depuis cette annonce, les autorités locales à Bejaia travaillent en étroite collaboration avec la direction de Cevital pour accélérer les travaux de construction de l’usine et lever les contraintes techniques et administratives restantes. Le wali de Bejaia a tenu pas moins de 5 réunions avec les responsables du groupe. Une attitude qui témoigne de la volonté des deux parties d’oublier le passé. Pour rappel, le site de l'usine a été placé le mois d'août dernier sous scellés.

Le groupe a été également autorisé à relancer son projet d'usine de plasturgie. Selon le site d’information Africa Intelligence, les responsables de Cevital ont choisi, le mois de septembre dernier, le complexe électroménager Brandt de Sétif pour installer leur projet destiné couvrir les besoins nationaux en emballages plastique.

Le montant de l’investissement, le plus important en Afrique, s’élève selon la même source, à 600 millions d'euros. Les produits de l’usine devraient ensuite être exportés. Toujours dans la wilaya de Sétif, le premier groupe privé du pays a démarré récemment son unité de fabrication des moteurs de machines à laver. Un projet réalisé en partenariat avec une entreprise brésilienne. Le ministre de l’Industrie M. Ahmed Zeghdar s’est rendu mardi dans l’usine de fabrication des moteurs de machines à laver. Une visite guidée par le P-DG du groupe M. Malik Rebrab.