LF 2022: ce qui ne se produira pas dès le 1er janvier - Maghreb Emergent

LF 2022: ce qui ne se produira pas dès le 1er janvier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

L’allocation chômage, les transferts monétaires directes, ainsi que la révision des prix des produits de première nécessité ne seront pas en vigueur à partir du 1er en janvier 2022. En tout cas, c’est ce que révèle la loi de finances 2022, publiée dans le dernier journal officiel (n°100) le jeudi 30 décembre.

L’allocation chômage tant attendue par les chômeurs algériens, mentionnée dans l’article 190 de la loi de finance 2022, précise les conditions d’accès à cette aide monétaire. Seuls les jeunes primo-demandeurs d’emploi sont concernés par cette allocation et cela à condition qu’ils soient inscrits auprès des agences nationales de l’emploi (ANEM). Le même article précise que  » les conditions, les modalités, et le montant de cette allocation ainsi que l’engagement des bénéficiaires sont fixés par voie réglementaires ». Autrement-dit, cette nouvelle mesure n’est pas encore applicable, en tout cas pas aussitôt.

 Quant aux subventions monétaires directes au profit des familles nécessiteuses, l’article 188 de la même loi indique que cette action entrera en vigueur après la mise en place d’un dispositif national de compensation monétaire directe. Il est à noter que cette aide monétaire ne marque pas la fin des subventions sur les produits de première nécessité. Les prix de ces produits seront  » révisés et modifiés », et cela après que les mécanismes et procédures des subventions monétaires directes soient définis par ce dispositif national de compensation monétaire.

Ainsi, le transfert monétaire directe de soutien aux ménages ne sera pas également applicable à partir du 1er janvier 2022. Il est mentionné dans la loi de finances 2022 que ce mécanisme national ne sera en vigueur qu’après examen du Parlement, sous forme d’un projet de loi, des résultats obtenus par le dispositif national mis en place. Cet examen permettra la définition des types de produits subventionnés dont les prix seront révisés, la catégorie des familles ciblées par les subventions monétaires directes, les critères d’habilitation et les modalités de transfert monétaire. Rappelons que dans le volet dépenses de la LFC 2022, le gouvernement a consacré un budget de 1.942.004 millions de dinars aux transferts sociaux, dont un montant de 597.689 millions de dinars au soutien aux ménages.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter