M A G H R E B

E M E R G E N T

Maroc

Maroc – Amélioration de 4,6 de la croissance économique au 3ème trimestre 2015 (HCP)

Par Maghreb Émergent
janvier 1, 2016
Maroc – Amélioration de 4,6 de la croissance économique au 3ème trimestre 2015 (HCP)


Tirée par une forte progression de l'activité agricole, la croissance économique marocaine s'est améliorée de 4,6% au troisième trimestre 2015 au lieu de 2,2% durant la même période de 2014, indique le Haut-commissariat au Plan (HCP).


Selon une note d'information du HCP sur la situation économique nationale au troisième trimestre 2015, l'arrêté des comptes nationaux qui intègre pour la première fois les composantes de la demande ainsi que les comptes consolidés de la nation en base 2007 au lieu de celle de 1998, fait ressortir que cette évolution est le résultat d'une forte augmentation de l'activité agricole et d'un rythme d'accroissement modéré des activités non agricoles.
Au cours de ce trimestre, la croissance économique a été tirée par la demande intérieure et par les échanges extérieurs, souligne le HCP, ajoutant que le besoin de financement de l'économie a enregistré un recul important sous l'effet de l'amélioration de l'épargne nationale et de la baisse de l'investissement brut.
Dans ce cadre, la valeur ajoutée du secteur primaire en volume, corrigée des variations saisonnières (CVS) a enregistré une augmentation de 15,2% au 3e trimestre 2015 au lieu d'une baisse de 3,3% durant la même période en 2014, précise la note.
Cette évolution s'explique par la hausse de l'activité de l'agriculture de 15,9% au lieu d'une baisse de 3,5% et par l'augmentation de celle de la pêche de 7,6% au lieu d'une baisse de 0,8%.

Léger ralentissement du secteur secondaire

En revanche, la valeur ajoutée du secteur secondaire a connu un ralentissement de son rythme de croissance. Elle s'est accrue de 0,8% au lieu de 1,4% durant le troisième trimestre de l'année précédente. Ceci est le résultat de la hausse des valeurs ajoutées des activités: de l'électricité et eau de 5,8% au lieu de 3,1%, des industries de transformation de 0,9% au lieu 1,1 % et de la baisse de celle de l'industrie d'extraction de 1% au lieu d'une hausse de 2,5% et du bâtiment et travaux publics de 0,3% au lieu d'une hausse de 1%.
De son côté, le secteur tertiaire a dégagé une valeur ajoutée, en augmentation, de 1,9% soit le même taux enregistré une année auparavant.
Toutes les composantes du secteur ont dégagé des croissances positives: les postes et télécommunications de 6% au lieu de 6,3%, les services rendus aux ménages et aux entreprises de 2,7% au lieu de 2,2 %, les services rendus par l'Administration Publique générale et sécurité sociale de 1,9% au lieu de 2,4%, le transport de 1,8% au lieu de 5,1%, les services de l'éducation, de la santé et de l'action sociale de 1,5% au lieu de 0,8%, le commerce de 1,1% au lieu d'une baisse de 0,6%, les hôtels et restaurants de 0,6% au lieu de 1,9% et les services financiers et assurances de 0,6% au lieu de 1,8%.
De ce fait, la valeur ajoutée du secteur non agricole (y compris la pêche) a connu une légère augmentation de 1,6% durant le 3e trimestre 2015 au lieu de 1,7% une année auparavant.