M A G H R E B

E M E R G E N T

Maroc

Maroc – Clash Benkirane-Akhannouche sur la gestion d’un Compte d’affectation spciale de plus de 55 milliards de DH

Par Maghreb Émergent
novembre 2, 2015
Maroc – Clash Benkirane-Akhannouche sur la gestion d’un Compte d’affectation spciale de plus de 55 milliards de DH

Grosse polémique au sein du gouvernement marocain, et, surtout, un clash entre Benkirane et son ministre de l'agriculture. Au coeur de la polémique, la gestion de 55 milliards de dirhams pour le développement rural.

 

Jeudi après la réunion du conseil de gouvernement, le ministre de la communciation et porte parole du gouvernement Mustapha El Orfi a tenté de calmer le jeu, après la grosse polémique née une semaine auoaravant au sein de l'éxecutif sur la partie qui va gérer un fonds pour le développement rural doté d'une enveloppe de 55 milliards de dirhams. En fait, certains députés PJD'istes veulent que ce fonds d'affectation spéciale (CAS), soit géré non pas par le ministre de l'agriculture, mais bien par le chef de gouvernement. Après la réunion de jeudi du conseil de gouvernement, M. El Khalfi calme le jeu. Il a affirmé en conférence de presse que le gouvernement va conserver en l’état l’article 30 du projet de loi de Finances (PLF) 2016, qui stipule que c’est le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime qui sera l’ordonnateur des dépenses du programme de développement du monde rural. L’exécutif ''va défendre le texte tel qu’il a été adopté en Conseil de gouvernement'', a-t-il dit. Le programme de développement rural contenu dans le PLF2016 s’étale sur la période 2016-2022, et a été mis en place sur directives royales. Il devrait profiter à 12 millions de Marocains, répartis sur 24.290 douars.

Le clash Akhannouche-Benkirane

La polémique est née en fait après la prise de bec entre Benkirane et son ministre de l'agriculture, le puissant Akhannouche, proche du palais royal, et une des plus grosses fortunes du Maroc. C'est lors du conseil de gouvernement du 22 octobre dernier que le clash Benkurane-Akhannouche éclatera. Selon le site ''Le360'', c’est le Chef de gouvernement qui a commencé les hostilités. ''Je suis en colère contre toi'', a-t-il lancé en direction de son ministre de l'agriculture, qui répond: ''je le suis autant que vous puisque, au sein de l’équipe gouvernementale, on favorise vraisemblablement la logique du complot et que vous accusez certains de vos ministres de vous berner''. En fait, il n'est un secret pour personne au sein du gouvernement que Abdelilah Benkirane n'a pas accepté que son ministre de l'agriculture gère ce fonds de développement agricole. Dans une déclaration au ''le360'', Aziz Akhannouch n’a pas nié le vif échange avec le Chef de l’Exécutif avant de déplorer que ''c'est bien dommage que l’on s’attarde sur des questions de forme au lieu de s’attaquer au fond du dossier''. Commentaire vendredi 30 octobre du ministre de l'économie et des finances, Mohamed Boussaid: ''si quelqu'un me dit que le chef du gouvernement n'était pas au courant, c'est qu'il me prend pour un naïf". Affaire close, selon le gouvernement. Pas tellement, selon les députés du PJD.