OPEP+ : Vers une réduction de plus d’un million de barils de son offre

OPEP+ : Vers une réduction de plus d’un million de barils de son offre

Le groupe de producteurs de pétrole OPEP+ envisagerait de réduire sa production de plus d’un million de barils par jour lors de sa réunion prévu mercredi prochain à Vienne. Une réduction plus importante que prévu refléterait l’ampleur des inquiétudes concernant le ralentissement rapide de l’économie mondiale, alors que les politiques monétaires se resserrent de plus en plus. Un dollar plus fort a également pesé sur les prix. Une décision finale sur l’ampleur des coupes ne sera pas prise avant la réunion des ministres des pays siégeant dans l’OPEP+, ont déclaré certains délégués à Bloomberg. Le pétrole Brent a perdu environ 40 dollars en quelques mois seulement ; chutant de 125 dollars le baril au tout début du conflit ukrainien, en février dernier, à 85 dollars actuellement. Le groupe des 23 pays siégeant dans l’OPEP+ doit se réunir ce mercredi pour décider de la suite à donner à sa politique de régulation de la production. Après plusieurs mois de hausse progressive de l’offre, l’OPEP+ a réduit sa production de 100.000 barils par jour à l’issue de sa précédente réunion de septembre dernier. Cette hausse, qui devait entrer en vigueur dès octobre courant, confirmait un changement de stratégie au sein de l’OPEP+ qui a décidé ainsi de suspendre les hausses successives de sa production cumulée entamée depuis le début de l’année en cours. La récession qui menace l’économie mondiale, la vigueur du billet vert et la chute des cours du pétrole sont autant de facteurs qui pourraient pousser l’OPEP+ à réduire davantage sa production. La Russie a donné le la ; le poids lourd de l’OPEP+ appelant, voici quelques jours, les autres pays de l’alliance à réduire davantage la production lors de la prochaine réunion prévue le mercredi. Des banques, dont JPMorgan, ont dit s’attendre à ce que l’OPEP+ réduise sa production d’au moins 500.000 barils par jour pour stabiliser les prix. Helima Croft, stratège en chef des matières premières chez RBC Capital Markets, anticipe une réduction deux fois plus importante de la production combinée des 23 pays de l’OPEP+.

Ali. T.