Port Centre El-Hamdania : 95 dossiers d'expropriation et 500 logements à l'étude - Maghreb Emergent

Port Centre El-Hamdania : 95 dossiers d’expropriation et 500 logements à l’étude

Facebook
Twitter

C’est le branle bas de combat à la wilaya de Tipasa, où, la nouvelle wali, Labiba Ouinez, a tenu en début de semaine, une réunion en vue d’examiner nombre de dossiers qui ont attrait à l’expropriation des terrains et terres agricoles situés dans la zone terrestre qui devra accueillir la future infrastructure portuaire Centre El-Hamdania (Cherchell).

C’est ce qu’apprend Maghreb Emergent après de sources proches de la wilaya de Tipasa, qui confient, en effet, que la première magistrate de la wilaya s’est réunie, en début de semaine, avec l’ensemble des responsables des collectivités locales de la daira de Cherchell, ainsi que les bureaux d’études et autres experts fonciers, afin d’étudier certaines des décisions relatives à 95 dossiers expropriation, ainsi qu’un futur chantier de 500 logements, dans la région d’El Hamdania (Daira de Cherchell).

Sur la liste des organismes présents à cette réunion figure également les directeurs des ressources en eau, des travaux publics (TP) et ceux de l’agriculture et du cadastre. L’on évoque par ailleurs la participation de deux bureaux d’études, à savoir celui de Benghriba Kamel (Boufarik) et celui de Mokadem Mohamed (Hattatba).

Au plus haut niveau, rappelons-le, une séance de travail présidée le 24 septembre dernier par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune et à laquelle ont pris part, plusieurs ministres et autres hauts responsables, a été consacrée, entre autres, au port Centre El-Hamdania.

Cette première réunion, qui a servi de cadre général aux mesures entreprises par la wali à l’échelon local, donne par ailleurs, le « la » à la mise en œuvre de ce fameux projet tant attendu par les habitants de la région de Cherchell, où le chômage des catégories jeunes bat de l’aile, poussé par marasme économique auquel les collectivités locales n’arrivent à trouver remède.

Lancé il y a plus de quatre ans, l’ambitieux projet, qui vise à construire un immense terminal à conteneurs  sur un site situé à 60 km à l’ouest d’Alger, reste encore à l’état d’esquisse. Le projet sera réalisé par un financement mixte algéro-chinois à travers un prêt du Fonds national d’investissement (FNI) et un crédit de la banque chinoise Exim-Bank. Initialement prévu pour 2021, le port Centre El-Hamdania ne devrait donc pas voir le jour avant quelques années, si tant est que les grands travaux soient enclenchés rapidement.

Facebook
Twitter