M A G H R E B

E M E R G E N T

Maroc

Poursuite des manifestations à Tanger contre la cherté des tarifs de l’électricité et de l’eau

Par Mohamed Boukhalfa
novembre 8, 2015
Poursuite des manifestations à Tanger contre la cherté des tarifs de l’électricité et de l’eau
 
Les Tangérois sont dans la rue depuis plus de deux semaines pour protester contre la cherté des tarifs de l'électricité et de l'eau. Le mouvement de protestation contre une filiale du français Veolia, Amendis, ont gagné d'autres villes du nord du Maroc.
 
 
Face à l"ampleur de ce mouvement de protestation, que les Tangérois ont baptisé ''révolte des bougies'', le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait demandé aux manifestants à rentrer chez eux.Le chef de l’exécutif avait, lors d’une visite à Tanger le 1er novembre dernier, affirmé que les manifestations n’avaient plus raison d’être, le gouvernement ayant lancé diverses actions pour résoudre la crise. Peine perdue puisque le mouvement de protestation contre Amendis continue. Samedi soir, plusieurs centaines de manifestants s'étaient rassemblés Place des Nations pour protester contre Amendis et la cherté de ses factures, même si leur nombre a diminué par rapport aux milliers de manifestants, qui avaient appelé Amendis à ''partir''. Le mouvement avait commencé il y a deux semaines en signe de protestation contre la cherté des tarifs de l'électricité et de l'eau pratiquée par Amendis, filiale de Veolia. Dans la ville du Détroit, de nombreux cafés, des maisons et des  magasins avaient éteint leur lumière et allumé des bougies en signe de soutien à la manifestation. ''Assez, c’est assez. Cela fait des années que nous manifestons contre cette entreprise'',lance Mohamed Tadlaoui, l’un des organisateurs de la manifestation, cité par Reuters. Il ajoute: ''il est temps qu’ils s’en aillent et qu’une entreprise publique prenne le relais.'' Au Maroc, l'eau, l'électricité et l'assainissement font l'objet d'une gestion déléguée. A Rabat et Salé, Veolia est présente avec sa filiale Redal (électricité et eau), et gère directement la collecte des ordures, alors qu'à Casablanca, c"est la Lyonnaise des eaux qui a ce marché. Veolia est présente à Tanger et Tétouan depuis 2002 à travers sa filiale Amendis. 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Maghreb

Décideurs : qui est Aziz Akhannouch, le « Rebrab » marocain devenu chef du gouvernement ?

A Rabat, les dernières élection législatives remportées par Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 102 des 395 sièges de la Chambre des représentants, ont rebattu les cartes du jeu politique en installant… Lire Plus

Actualités Maghreb

Un rapport du Département d’Etat sur les droits de l’Homme accable le Maroc

Un rapport du Département d’Etat américain sur les droits de l’Homme pointe une situation peu reluisante au Maroc, et dévoile des cas de torture, disparitions forcées, et graves restrictions à… Lire Plus

Maroc

Maroc : le gouvernement continue de faire face à une campagne de boycott de trois produits de consommation

Du « hirak » du Rif (nord) en octobre 2016 à celui de Jerada (nord-est) début 2018, le Maroc connaît une série de mouvements de contestation, où les médias sociaux servent d’élément… Lire Plus

Maroc

Energie : Les revenus du Maroc tirés du transport du gaz algérien vers l’Europe en hausse de 52%

Les revenus du Maroc tirés du transport du gaz algérien vers l’Europe, qui traverse  les territoires marocains, ont augmenté de 52 % au cours des quatre premiers mois de 2018, selon… Lire Plus