Rencontre gouvernement-walis : les annonces «optimistes» de Tebboune - Maghreb Emergent

Rencontre gouvernement-walis : les annonces «optimistes» de Tebboune

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, samedi, lors de l’ouverture des travaux de la rencontre Gouvernement-walis, une série de nouvelles mesures économiques et sociales, donnant ainsi, espoir pour une sortie du tunnel pour l’Algérie.

A la tête de ces annonces, la valeur des exportations hors hydrocarbures, qui n’a pas dépassé les 2 milliards de dollars annuellement, et qui vient d’atteindre les 3,1 mds de dollars. Selon Tebboune, elle pourra s’établir à 4 voire 4,5 milliards de dollars d’ici la fin de l’année.

Pour le président Tebboune, la stratégie de l’Algérie est celle de s’orienter, par la traduction des engagements, « d’une économie rentière et de consommation à une économie de la connaissance et de la performance ». « Il n’est plus possible de différer le changement qualitatif devant être opéré en matière d’investissement afin de créer des opportunités d’emplois et de la richesse et réaliser la relance économique », a-t-il affirmé.

Selon le président, nous sommes revenus à une économie basée sur la production nationale avec une importation à titre complémentaire seulement. Il a souligné, à ce titre, la nécessité de passer de l’exportation des produits bruts à l’exportation des produits manufacturés, insistant sur l’impératif pour l’Algérie d’être une « locomotive affranchie de la dépendance ».    

Par ailleurs, et afin de régler le problème du foncier industriel, Tebboune a annoncé la création, au niveau national, d’une agence du foncier industriel, une agence pour le foncier agricole et une autre pour le foncier destiné à l’aménagement urbain. Il a relevé à ce propos, que la décision de création de ces trois agences a été prise en attendant la mise en place de nouveaux mécanismes devant entrer en vigueur prochainement.   Dans ce même contexte, le Chef de l’Etat a ordonné « la création de zones d’activité loin de la bureaucratie tout en veillant à faciliter l’octroi de parcelles de terrains aux artisans, et à assurer le contrôle de ces activités et investissements ». Il a insisté également, sur la création des postes d’emploi au vu de l’augmentation de la population, ce qui implique une hausse des demandeurs d’emploi.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter