Réunion du gouvernement : voici les dossiers économiques traités ce samedi - Maghreb Emergent

Réunion du gouvernement : voici les dossiers économiques traités ce samedi

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le premier ministre, ministre des Finances, Aimene Benabderrahmane a présidé ce samedi 11 septembre une nouvelle session de la Réunion du gouvernement, qui s’est penché sur plusieurs dossiers relatifs aux secteurs du commerce extérieur, l’habitat, l’agriculture et l’économie de la connaissance et des startups, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

Le gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre du Commerce et de la Promotion des Exportations relatif au projet de Décret exécutif modifiant et complétant le Décret exécutif n°11-108 du 06/03/2011 fixant le prix plafond à consommateur ainsi que les marges plafonds à la production, à l’importation et à la distribution, aux stades de gros et de détail, de l’huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc.

Ce projet de texte vise à mieux rationnaliser les importations des produits intermédiaires et des produits finis pour cette catégorie de denrées alimentaires, à travers notamment l’élargissement de la compensation des prix à d’autres matières produites localement afin de protéger la production nationale.

Ensuite, le gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural relatif à deux (02) projets de Décrets exécutifs portant : (i) Classement du territoire de Chélia – Ouled Yagoub (Wilayas de Khenchela et Batna), en parc national (ii) Classement du territoire de Taghit – Guir (Wilayas de Béchar et Béni Abbès), en parc national.

Ces projets de texte, pris en application de la Loi n°11-02 du 17/02/2011 relative aux aires protégées dans le cadre du développement durable, mettent l’accent sur la préservation de ce patrimoine national comprenant la diversité biologique et les processus écologiques des sites naturels, tout en assurant un développement socio-économique durable des populations locales.

En effet, le territoire de Taghit Guir renferme une diversité spécifique forgée par des conditions climatiques extrêmes et une géomorphologie des plus spectaculaires, il est marqué par la diversité floristique et faunistique dont une espèce de gazelle inscrite comme très rare et en danger d’extinction.

Il est également marqué par des traditions humaines séculaires qui s’y sont forgées dans les nombreux ksours et oasis historiques. Cette région est située dans la grande voie de migration de l’Ouest et reste donc un corridor indispensable à la survie des oiseaux migrateurs.

Quant au territoire Chélia – Ouled Yagoub, il se caractérise par des espèces rares de la région, ainsi qu’une biodiversité faunistique, des paysages naturels traduisant la diversité des habitats de la région. Il compte également plusieurs espèces qui figurent sur la liste des espèces protégées par la Loi.

D’autre part, le gouvernement a entendu une communication présentée par le Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie de la Connaissance et des Start-up sur l’état des lieux et les mesures complémentaires pour la consolidation du secteur de l’économie de la connaissance et des start-up.

Lors de cette communication, il a été présenté le bilan des dispositions réglementaires, institutionnelles et financières déjà mises en œuvre ainsi que les propositions de mesures visant à promouvoir l’écosystème de l’innovation et réussir ce virage vers l’économie de la connaissance.

Ces mesures s’articulent particulièrement autour de :

–    L’amélioration du cadre juridique relatif aux Start-up et à l’économie de la connaissance ;
–    Le financement des startups et de l’innovation et encouragement du capital risque ;
–    La promotion des structures d’accompagnement des Start-up;
–    Les actions transversales pour renforcer le rôle des startups dans le développement économique du pays.

Enfin, le gouvernement a entendu une communication du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville sur un projet de marché de gré à gré simple entre la Direction de l’Urbanisme, de l’Architecture et de la Construction de la Wilaya de Béjaïa et le Groupement national public URBASE – LNHC pour l’étude, le suivi et le contrôle des travaux de confortement et de traitement des talus situés en périphérie des bâtiments et des voies au niveau du pôle d’Ighzer Ouzarif – Oued Ghir (Wilaya de Béjaïa) ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter