M A G H R E B

E M E R G E N T

Editos

Satya Nadella, un indien très Cloud en CEO de Microsoft

Par Maghreb Émergent
février 12, 2014
Satya Nadella, un indien très Cloud en CEO de Microsoft

Les techdays 2014 de Microsoft, l’évènement le plus important pour les professionnels du numérique en Europe, se tient, à Paris. En l’absence de Bill Gates qui a quitté le conseil d’administration de la firme de Redmond mais avec la nouvelle donne qu’est la nomination d’un « indien » à la tête de l’exécutif de Microsoft. Il s’agit de Satya Nadella, né en 1967 à Hyderabad en Inde, titulaire d’une maîtrise en informatique de l'Université de Wisconsin-Milwaukee et d’un MBA de l'Université de Chicago. Ces deux diplômes lui ont permis de rejoindre Microsoft en 1992 après avoir travaillé chez Sun Microsystems. Cette nomination n’est pas vraiment une surprise dans la mesure où le profil professionnel du nouveau CEO de Microsoft est en parfaite « osmose » avec les nouvelles visions de la firme en matière de stratégie informatique ; une démarche qui s’appuie essentiellement sur la recherche de la meilleure combinaison entre les produits déjà existants et ceux issus du Cloud. En clair, Satya Nadella, en occupant le poste de vice-président exécutif de la division Cloud et Entreprise du groupe devient l’unique ressource humaine, propre à l’entreprise, pour relever le défi de l'hétérogénéité technologique qui caractérise le paysage numérique de demain. Il a réussi à positionner le projet du cloud universel comme alternative aux pensées traditionnelles de son prédécesseur Steve Ballmer, tout en tenant compte des réalités économiques et technologiques de la firme de Redmond.

Ce projet consiste à créer une plate-forme proposant des fonctionnalités uniques, qui soient ouvertes, interopérables avec d'autres plateformes, y compris en open source. Les contributions du troisième CEO du groupe américain sont remarquables dans le domaine du cloud. A son actif, la réalisation du cloud Windows Azure, une plateforme de services mobiles qui s’adapte à n’importe quelle application mobile. Pour réussir son pari de « transformer » Microsoft en un véritable fournisseur de solutions cloud homogènes dont le premier rôle est la gestion des terminaux mobiles équipés de tous les systèmes d’exploitations, Satya Nadella n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, Microsoft est appelé à rassembler ses compétences techniques et économiques pour réussir son parcours sans-fautes : celui qui servira à Microsoft de migrer du client/serveur et de la virtualisation vers le cloud OS. Une manière de réorienter l’entreprise vers la convergence « device et services ».

ARTICLES SIMILAIRES

Editos

Récit d’un putsch militaire hybride

Si les historiens ont affirmé que John F. Kennedy avait gagné ses élections à cause de la télévision et que Barack Obama était devenu le premier président noir des Etats-Unis… Lire Plus

Editos

L’Europe renonce à l’indépendance de la « data flow »

L’Union Européenne (UE) abandonne le projet « Safe Harbor » et opte pour le « Privacy Shield », un projet de texte portant sur le transfert des données personnelles des citoyens de l’UE aux… Lire Plus

Editos

L’identité numérique au chevet de l’e-solidarité !

Dans une déclaration à la radio nationale, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem, a reconnu ne pas… Lire Plus

Editos

Pour Vincenzo Nesci, le « switching » de l’Algérie vers la 4G est source de performance

Vincenzo Nesci, Président Exécutif de Djezzy, se manifeste sur le blog de VimpelCom et se range clairement du côté des partisans du déploiement du LTE (4G) en Algérie. Dans des… Lire Plus

Editos

Bac 2016, un couvre-feu numérique en Algérie

Face aux menaces de la fraude aux examens du bac, le gouvernement a choisi de recourir au filtrage applicatif et de contenu lors de la deuxième session. Il a été… Lire Plus