Tunisie: passation de pouvoirs sous tension - Maghreb Emergent

Tunisie: passation de pouvoirs sous tension

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

 Le président élu Béji Caid Essebsi prêtera serment demain mercredi sous fond de contestations sociales éparses. Le prochain gouvernement sera connu dans les prochains jours, mais on sait désormais que son chef- déjà désigné- ne sera pas de la formation de Nidae Tounes, parti de l’actuel président, arrivé premier aux législatives d’octobre dernier.

 

Béji Caid Essebsi est le cinquième président de la République tunisienne. Le président de l’Instance Supérieure Indépendante des Elections en Tunisie (ISIE), Chafik Sarsar, a affirmé lundi après-midi que Béji Caïd Esebssi est officiellement président de la République tunisienne étant donné qu’il a récolté 1 731 529 voix  contre 1378 513 voix pour Moncef Marzouki. 

Le soir, deux  incendies se sont déclarés dans le pays. A Kairouan, deux individus cagoulés ont répandu de l’essence sur une voiture d’un agent de sureté nationale devant la mosquée Abderrahman Ibn Aouf. Une mosquée où l’ex porte-parole du groupe terroriste Ansar Echarriaa était l’Imam, précisent des médias locaux. Le Super Marché MG City de Tunis, a pris feu un peu plus tard  à 23 :30h, sans faire de dégâts humains. L’origine de cet incendie reste inconnue jusqu’à maintenant, informe la radio tunisienne Shems FM.  Les troubles dans les gouvernorats du sud du pays ne se sont pas tus depuis l’annonce des résultats préliminaires le 22 décembre.

Le président sortant Moncef El Marzouki passera le pouvoir à son successeur, dans une cérémonie de prestation de serment qui se déroulera au Palais de Carthage, demain 31 décembre, au lieu du vendredi 2 janvier comme prévu initialement.

Le prochain chef du gouvernement ne sera pas de Nidae Tounes

Le président du parti Union des Patriotes Libres ( UPL), Slim Riahi, qui a soutenu la candidature du président élu,  a annoncé ce mardi après midi sur les ondes de la radio tunisienne Mosaïque FM, que le parti Nidae Tounes, vainqueur des dernières législatives du 26 octobre dernier, est responsable de la nomination du prochain du gouvernement. Le dirigent du troisième parti tunisien, qui détient 16 sièges au nouveau parlement, a précisé que le prochain gouvernement comprendra 23 ministres et 12 secrétaires d’Etat, ajoutant que l’identité de ces ministres sera dévoilée dans les prochains jours.  

Le député Mohamed Troudi  du parti Nidae Tounes, du président élu Béji Caid Essebsi, a affirmé à des médias tunisiens que son bloc au parlement, s’est mis d’accord pour choisir un Chef du Gouvernement indépendant, qui aura l’appui des députés de Nidae Tounes.

 Lors des législatives d’octobre dernier, le parti Nidae Tounes de l’actuel président a remporté 37,56 % des voix, soit 85 des 217 sièges de l’Assemblée du peuple. Le parti islamiste Ennahdha, qui a remporté les législatives de 2011, est arrivé deuxième avec  69 sièges.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter