M A G H R E B

E M E R G E N T

Algérie

Algérie: Le ministre du tourisme ne connait pas le tarif d’une nuitée dans un hôtel 5 étoiles

Par Maghreb Émergent
juin 27, 2018
Algérie: Le ministre du tourisme ne connait pas le tarif d’une nuitée dans un hôtel 5 étoiles
Alors que le prix minimum pratiqué pour une nuitée par les hôtels 5 étoiles est de 20000 DA, à Alger ou dans les autres wilayas, Abdelkader Benmessaoud parle de 5000 DA.
Le Ministre algérien duTourisme, Abdelkader Benmessaoud, ne connait pas les prix pratiqués par les hôtels en Algérie, y compris les établissements 5 étoiles. Dans une déclaration qu’il a faite mardi à Ennahar TV ce mardi, il a indiqué que les tarifs pratiqués pour une nuitée dans un hôtel 5 étoiles vont de 5000 DA à 6000 DA et il les a jugés « raisonnables ». «Un hôtel 5 étoiles dans notre pays c’est à quel prix ? Je pense que l’Algérie est l’un des pays où les prix pratiqués sont très raisonnables, comparativement à d’autres pays touristiques dont parlent les gens», a-t-il estimé  en précisant que «5000 DA à 6000 DA pour une nuitée en demi-pension dans un hôtel est abordable pour les couches moyennes » et que « les salariés moyens peuvent se permettre une semaine». Or, dans les faits, les tarifs évoqués par le Ministre sont, dans le meilleur des cas, trois fois supérieurs. Les tarifs proposés par le Sofitel pour une personne en demi-pension vont de 20000 DA à 33000 DA.  L’hôtel El Aurassi propose des tarifs entre 25000 DA et 34000 DA. Quant à l’hôtel Sheraton Club des Pins, la chambre est cédé entre 25000 DA et 40000 DA. Même en dehors d’Alger, les hôtels 5 étoiles proposent des  nuitées en demi-pension à quatre fois le prix évoqué par le ministre du Tourismes. C’est le cas, entre autre, de l’hôtel Marriott de Constantine qui pratique des tarifs à partir de 24000 DA la nuitée ou, encore, de l’hôtel Renaissance de Tlemcen dont le tarif moyen est de 20000 DA la nuitée. Amar Ingrachen