Algérie-Tunisie : vers la création d'une zone de libre-échange - Maghreb Emergent

Algérie-Tunisie : vers la création d’une zone de libre-échange

Brahim Merad et Kamel Feki
Facebook
Twitter

Les travaux de la première Commission bilatérale pour le développement et la promotion des régions frontalières algéro-tunisiennes ont été sanctionnés par la signature de 7 accords de coopération dans les domaines du commerce, de l’hôtellerie, des transports et de la sécurité.

L’Algérie et la Tunisie veulent renforcer leur coopération économique et augmenter le volume des échanges commerciaux dans les zones frontalières. Les deux pays ont signé une feuille de route ambitieuse englobant plusieurs projets, à l’issue de la première session des travaux de la Commission bilatérale, qui s’est déroulée à Alger et présidée par le Premier ministre algérien Brahim Merad et son homologue tunisien Kamel Feki.

Cette feuille de route prévoit la réalisation de plusieurs projets en vue de développer les zones frontalières. Il s’agit dans un premier temps « d’accélérer le parachèvement du projet d’étude sur le développement des échanges commerciaux et économiques via les frontières entre El Taref et Jendouba ». La feuille de route prévoit notamment l’étude d’un projet de création d’une compagnie algéro-tunisienne d’expositions. Celle-ci sera chargée de l’organisation annuelle des projets dans les villes frontalières. À cet effet, il a été convenu de créer une zone de libre-échange commune dans les régions de Taleb Larabi et Hazoua ainsi qu’une zone d’activité économique commune entre Souk Ahras et le Kef.

Dans le même contexte, la partie algérienne a proposé de renforcer et d’améliorer les processus de production, de transformation et de commercialisation dans plusieurs secteurs. Il s’agit du domaine des plantes à intérêt médicinal et aromatique, de culture du figuier de Barbarie et des oliviers, des viandes rouges et blanches, des produits laitiers et des légumes destinés à la déshydratation et à la conservation.

Relance de deux lignes de transport

Dans le domaine des transports, les deux parties comptent étudier la relance de deux lignes de transport terrestre reliant les deux pays. Il s’agit de la remise en exploitation de la liaison terrestre entre la wilaya de Tébessa et la ville de Kasserine et la relance de la ligne ferroviaire reliant la wilaya de Constantine et la ville de Haïdra en Tunisie.

Dans le domaine du tourisme, il est prévu un programme d’échange de formation dans les domaines de l’énergie et du pétrole du côté algérien, et des services de l’hôtellerie et du tourisme du côté tunisien.

Par ailleurs, les deux parties envisagent de mettre en place un système commun pour la prévention, la détection précoce et l’intervention pour lutter contre les feux de forêt, ainsi que de renforcer la coordination sécuritaire sur la bande frontalière.

Facebook
Twitter