M A G H R E B

E M E R G E N T

Hydrocarbures

Le Brent fluctue péniblement autour des 80 dollars en attendant la réunion de l’OPEP

Par Yazid Ferhat
novembre 22, 2014
Le Brent fluctue péniblement autour des 80 dollars en attendant la réunion de l’OPEP

Les prix du pétrole ont timidement progressé vendredi, soutenus par la décision de la Chine d’abaisser ses taux d'intérêt pour soutenir sa croissance économique et la perspective d’une réduction du plafond de production de l’OPEP.

 

Les cours du pétrole demeurent changeants à l’approche de la réunion des pays membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) le 27 novembre à Vienne (Autriche) pour statuer sur une éventuelle réduction du plafond de production.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 79,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 23 cents par rapport à la clôture de jeudi. Alors que sur  le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 5 cents, à 75,80 dollars.

Pourtant à l’ouverture des échanges, le baril de Brent pour la même échéance prenait 1,27  dollars à 81,40, passant au-dessus du seuil « choc » des 80 dollars, enregistré il près de deux semaines. Le WTI pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, prenait, quant à lui, 93 cents, à 76,78 dollars.

Cette hausse significative, la première depuis deux semaine, s’explique par l’annonce de la banque centrale chinoise de baisser ses taux d'intérêt, une mesure inédite depuis 2012 qui doit permettre de revigorer l’économie chinoise en net ralentissement. Aussi, la Banque centrale européenne a de son côté fait savoir qu'elle va « continuer à agir pour ramener l'inflation à proximité de 2% ».

Ces mesures des grandes économies mondiales devront de relancer et la croissance et la consommation énergétique. Mais est ce suffisant pour retrouver des niveaux de prix proches des 100 dollars comme le souhaitent les pays producteurs de pétrole ?

L’OPEP et la Russie

« La perspective de mesures de soutien monétaire supplémentaires en Chine et en zone euro permet aux cours de remonter solidement avant le week-end. Est-ce que ça va durer? Je n'en suis pas sûr, mais cela permet au moins pour l'instant de reléguer au second plan toutes les incertitudes sur la réunion à venir de l'Opep », a analysé Matt Smitt de Schneider Electric pour le site prixdubaril.com.

Ainsi, les investisseurs regardent du coté de l’OPEP et plus précisément le « front » pour la réduction du plafond de production de l’Organisation, mené par le Venezuela et l’Iran.

Ces deux pays ont mené des tractations ces derniers jours en prévision de la réunion de Vienne, le jeudi prochain, pour amener les pays de l’OPEP à réduire la production journalière à moins de 30 millions de baril. Les observateurs restent sceptiques. Toutefois, les cours pétroliers restent aussi attentifs aux mesures que voudrait prendre la Russie pour revigorer son économie.

La Russie, un pays non membre de l'Opep mais dont l’économie a été très affecté par la baisse spectaculaire des cours de pétrole (amorcée la mi-juin dernier), car dépendant quasiment des revenus énergétique notamment le gaz qui est indexé sur le prix du brut, réfléchit à une éventuelle baisse de sa production de brut.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Energie

Étude du potentiel algérien en hydrocarbures : Alnaft signe un accord avec le norvégien Equinor

L’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) a signé une convention avec la compagnie norvégienne EQUINOR pour la réalisation d’une étude sur le potentiel algérien en hydrocarbures,… Lire Plus

Actualités Energie

Sonatrach : des sommes d’investissements « astronomiques » prévues pour 2024/2028

Les investissements de la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, deviennent de plus en plus ambitieuses. Les P-DG du groupe qui se succèdent revoient leurs enveloppes d’investissement monter en hausse. En janvier… Lire Plus

Actualités Energie

Hydrocarbures : Sonatrach compte investir 40 milliards de dollars d’ici 2027

La compagnie pétrolière nationale passe à la vitesse supérieure en matière d’investissement. Un gros budget sera consacré à l’exploration et à la production des hydrocarbures. Selon le PDG de Sonatrach,… Lire Plus

Actualités Économie

Explorations pétrolières et gazières : l’Algérie classée à la tête des pays arabes

l’Algérie a occupé la première place au niveau arabe en matière d’explorations pétrolières et gazières durant les premiers mois de l’année 2022, a indiqué l’Organisation des pays arabes exportateurs de… Lire Plus

Á la une Actualités

Offre pétrolière : l’OPEP+ peine à atteindre son quota

Malgré l’augmentation de sa production de pétrole brut en juillet de 500 000 barils par jour, le groupe OPEP+ était toujours bien en deçà de son quota collectif, pompant 2,75… Lire Plus