M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Le Mondial brésilien coûtera plus cher aux téléspectateurs algériens

Par Yacine Temlali
mars 13, 2014
Le Mondial brésilien coûtera plus cher aux téléspectateurs algériens

[caption id="attachment_1529" align="alignnone" width=""]L'accès aux chaînes de beIn Sports a été rendu plus ardu.[/caption]

A partir du 12 mai prochain, l’ensemble des chaînes beIN seront proposées exclusivement en full HD (haute définition). Les téléspectateurs, pour pouvoir capter le signal, seront appelés à acheter des récepteurs spécifiques qui ne permettent plus la pratique du sharing ou le partage du signal via Internet.

 

 

GTS, distributeur officiel de beIN Sports (ex-Al Jazeera Sport), a présenté ce matin à l’hôtel El Aurassi les nouvelles offres commerciales de la chaîne pour le monde arabe en prévision du Mondial du Brésil 2014. Ces offres prendront effet à partir du 12 mai prochain.

Les modifications opérées, selon les explications fournies, visent à assurer une meilleure qualité de service, à s’adapter aux nouveaux besoins des téléspectateurs et à renforcer le dispositif anti-piratage. « Ces récepteurs sont tous en full HD afin d’exploiter au mieux les écrans plats (LCD, LED et plasma) de dernière génération, largement commercialisés en Algérie », a-t-on expliqué. Or, cette nouvelle offre, qui inclut de nouvelles chaînes diffusées en français et en espagnol, s’accompagne de l’obligation d’achat de nouveaux récepteurs spécifiques aux nouvelles cartes d’abonnement.

La nouvelle offre se veut la plus sécurisée possible contre le piratage. Les nouvelles cartes sont nominatives et compatibles avec un seul appareil beIN. Elles ne sont plus compatibles avec tous les récepteurs comme avant, mais, uniquement avec le récepteur achetés avec. Elles sont configurées suivant un nouveau système d’exploitation pour n’accepter que les paramètres dudit récepteur. Enfin, on ne peut plus utiliser sa carte d’abonnement même avec un autre récepteur « beIN ». Ce qui fait que les nouveaux récepteurs, développés pour beIN spécifiquement, ne permettent plus la pratique du sharing ou le partage du signal via Internet. Les utilisateurs ne peuvent plus accéder à plusieurs aux chaînes diffusées, à partir d’une seule carte d’abonnement.

Les représentants de beIN Sports ont rassuré les détenteurs de cartes, appelés, eux, à n’acheter que le matériel adapté, le crédit dont ils disposeront encore le 12 mai prochain devant être reporté sur le nouvel abonnement... Sauf pour les images de la Coupe du monde qui exigent un nouvel abonnement.

En effet, la nouvelle offre est segmentée en trois formules. Une offre basique d’un abonnement de trois mois dont le prix public est à l’étude, une offre full d’un abonnement de 12 mois au prix de 14.500 DA (145 euros) et un pack Coupe du monde qui inclut le full 12 mois au prix de 24.000 DA (240 euros). Ce ne sont là, toutefois, que le prix des cartes d’abonnement. Le récepteur coûte, lui, 9.500 DA (95 euros) pour le modèle de base. Un pack Coupe du monde en plus du récepteur coûte 33.500 DA.

L’offre pack Coupe du monde compte cinq chaînes dédiées à cette compétition qui seront diffusées en quatre langues : arabe, anglais, français et espagnol (1HD, 2HD, 13HD, 14HD et 15HD), ce qui porte le nombre de chaînes beIN Sports à 19 qui seront diffusées, pour l’Algérie, via le satellite NileSat. La formule full ne permet pas de regarder la Coupe du monde.

L’autre nouveauté est le paiement par mois. Les téléspectateurs ne pouvant souscrire à l’abonnement annuel peuvent s’abonner pendant de courtes durées, en fonction de la trésorerie de chacun. Rappelons que les anciennes cartes coûtaient 6.000 DA (60 euros) pour un abonnement de 6 mois et 13.000 DA (130 euros) pour un abonnement annuel.