M A G H R E B

E M E R G E N T

Hydrocarbures

Maroc-Benkirane annonce la fin de la subvention des carburants pour 2015, mais pas le gaz butane

Par Yazid Ferhat
décembre 27, 2014
Maroc-Benkirane annonce la fin de la subvention des carburants pour 2015, mais pas le gaz butane

[caption id="attachment_345" align="alignnone" width=""]Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement marocain [/caption]

A partir de 2015, le gouvernement marocain ne compte plus subventionner certains produits énergétiques, et laisser libres les prix à travers le système d'indexation. Une stratégie qui permet au gouvernement de Abdelilah Benkirane de ramener la facture globale de la Caisse de compensation de 42,5 milliards de dirhams en 2013 à 23 Mds de dirhams en 2015.

 

A la fin de 2014, ''le gouvernement se dirigera vers la libéralisation des prix de trois produits pétroliers (gasoil, essence super, fuel) après une décompensation définitive du gasoil''.  C'est un peu l'annonce triomphale faite vendredi par le chef du gouvernement marocain lors d'une réunion du conseil d'administration de la caisse de compensation. Grâce à la réintroduction du système d'indexation des prix des carburants, la caisse de compensation a réduit sa facture globale de 21% en 2014. La subvention partielle des produits énergétiques, dont le gaz butane, a permis une baisse notable des dépenses liées à la subvention des prix de produits de première nécessité, selon le chef du gouvernement marocain. De 55 Mds de Dh en 2012, les dépenses de la caisse de compensation ont été ramenées à 33 Mds de Dhs en 2014 et baisseront à  23 Mds de Dhs en 2015, selon les prévisions de la loi de finances 2015. En 2014, ''la Caisse de compensation a contribué à la stabilité des prix des produits pétroliers, du gaz butane et du sucre, afin de préserver le pouvoir d'achat des citoyens'', a indiqué Abdelilah Benkirane.

Le gaz butane soutenu

La réforme du système de compensation des produits énergétiques, dont les carburants, ''s'est traduite par une baisse de 2,9 dirhams des prix de l'essence super de 12,18 DH/L en septembre 2013 à 9,28 DH/L au 1er janvier 2015, et une légère hausse de 26 centimes de ceux du gasoil (de 8,15 DH/L à 8,41DH/L), alors que les prix du fuel ont accusé une régression notable de 1188 DH/t (de 4.670 DH/t à 3.482 DH/t)'', a par ailleurs rappelé le chef du gouvernement marocain. Pour autant, le gaz butane sera toujours soutenu par l'Etat à travers la caisse de compensation, avait affirmé à la mi-décembre le ministre délégué aux affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa. ''Le prix du gaz butane ne sera pas touché, et l'Etat continuera à le subventionner'', a-t-il précisé. La bouteille de 3 kg est vendue à 10 DH (non compris le prix de la consignation) alors que le prix de la bonbonne de 12 kg est de 40 DH. Si l’Etat ne subventionne pas la bonbonne de gaz, elle coûtera 31,25 Dh pour la bonbonne de 3 kg et 122,25 Dh pour celle de 12 kg. Le sucre, la farine et le prix du pain ne seront pas touchés également par la décompensation, a précisé Louafi.