Micro-entreprises en difficulté : près de 100 milliards de dinars de dettes non remboursées - Maghreb Emergent

Micro-entreprises en difficulté : près de 100 milliards de dinars de dettes non remboursées

Facebook
Twitter

Des dizaines de milliers de micro-entreprises, crées dans le cadre du mécanisme d’aide à l’emploi Ansej (ANADE actuellement), n’ont pas pu rembourser leurs crédits. L’Etat a décidé d’arrêter les poursuites judiciaires contre ces jeunes promoteurs, et d’étudier leurs dossiers afin de les rembourser ou relancer leur activité.

En effet, ils sont au nombre de 45 986 dossiers reçus par le Fonds de garantie des crédits du 26 aout 2020 au 30 juin 2022, selon le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro Entreprise, Nassim Diafat. Ces micro-entreprises cumulent une dette de 96 milliards de dinars, précise le ministre.

Intervenu lors de la première édition du « Forum des micro-entreprises » qui a débuté samedi à Alger, Diafat rappelé que 26 876 dossiers représentant 43 milliards de dinars ont été étudiés lors de 52 réunions, ce qui permit le remboursement de plus de 17 milliards de dinars, soit 10 142 dossiers acceptés.

« Toutes les poursuites judiciaires engagées à l’encontre de certains porteurs de projets qui n’ont pas remboursé leurs crédits ont été suspendues ces deux dernières années », a déclaré le ministre, affirmant qu’il s’agit d’ « une initiative intervenant en application du programme du Président de la République et de ses instructions ».

Le secteur de l’Industrie en tête des activités financées par l’ANADE

Par ailleurs, plus de 16.000 micro-entreprises ont été financées par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE), depuis janvier 2020, a indiqué, Nassim Diafat.

Le ministre a précisé que 16327 micro-entreprises ont été financées et pas moins de 38243 postes d’emplois créés dans plusieurs secteurs.

Dans son exposé, le premier responsable du secteur a révélé que le secteur de l’Industrie vient en tête des activités financées. Ils sont 4 704 projets industriels, soit 28,81%, suivi du secteur des services avec 2 726 projets financés, soit 16,70 %, puis l’agriculture avec 2 469 projets, soit 15,12%, a-t-il indiqué.

Diafat ajoute que 2210 projets de fonctions libérales ont été financés à hauteur de 13,54 % contre 1 853 projets dans le domaine du Bâtiment et des travaux publics, soit 11,35%.

Le nombre de porteurs de projets au premier semestre 2022 s’est élevé à 24 865 dossiers, dont 15 520 ont été acceptés par les commissions de sélection, de financement et de validation des projets, alors que 5201 micro-entreprises ont achevé les mesures de financement, a-t-il rappelé.

Facebook
Twitter