Statistiques : Faid tacle l'ONS sur la fiabilité de ses données - Maghreb Emergent

Statistiques : Faid tacle l’ONS sur la fiabilité de ses données

Facebook
Twitter

Enfin, un membre du gouvernement s’intéresse à la fiabilité des données de l’Officie national des statistiques (ONS). Le ministre des Finances, Laaziz Faid a insisté, jeudi à Alger, sur l’amélioration de la qualité des données de l’ONS, tout en assurant leur conformité aux normes internationales.

Selon un communiqué du ministère des Finances, le ministre a appelé les cadres de l’ONS à “améliorer la qualité des données, à travers l’activation des outils de travail statistique pour développer les opérations et les méthodes statistiques en vue de garantir la fiabilité des données produites, tout en assurant l’application des normes internationales en termes d’élaboration des statistiques”.

Selon la même source, le ministre a appelé au développement de “l’infrastructure, de codifier les opérations pour garantir un environnement de travail propice, et d’améliorer les opérations internes afin d’atteindre un maximum d’efficacité et de précision dans la production de données”, relevant par la même l’impératif de “mobiliser toutes les compétences en vue de relancer le secteur et de réaliser les objectifs escomptés”, ajoute la même source.

Les résultats du Recensement général de la population et de l’habitat pas encore prêts ?

A la même occasion, Laaziz Faid a donné des instructions aux responsables de l’office à l’effet de “poursuivre la reconstitution de la base de données, mais aussi de publier les résultats du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), de lancer l’enquête sur le terrain, y compris l’enquête nationale sur l’emploi pour l’année 2024, et de rendre public les statistiques de l’état civil pour les années 2020-2023”.

Évoquant l’achèvement du 6e RGPH, le ministre a indiqué que le Premier ministre avait donné son accord pour prolonger les contrats de travail des agents contractuels, ajoutant qu’un “projet d’arrêté interministériel fixant les effectifs et la durée des contrats des agents contractuels exerçant dans le cadre de la mise en œuvre de cette opération, sera adopté dans les prochains jours”.

Cette démarche répond à “l’importance cruciale que revêt cette opération pour la collecte des données sociales, démographiques et économiques”, explique le ministère des Finances.

Le ministre a estimé que la réintégration de l’ONS dans le secteur des finances était “un retour à la normale”, soulignant ” l’importance capitale de cette mesure pour le secteur, étant un organe central de production et de publication de données statistiques exactes”.

Mettant en avant les majeures étapes achevées pour garantir une transition “fluide” de la situation de l’Office, dont la tutelle a été au secteur des finances, M. Faid a fait savoir que les services compétents de son ministère œuraient à prendre toutes les mesures nécessaires devant concrétiser cette démarche.

Le ministre a saisi également cette occasion pour écouter les préoccupations des employés et des cadres de l’ONS, saluant, à cet effet, “les efforts consentis pour assurer un travail professionnel et de qualité”. Il a souligné, en outre, “l’importance de former et de motiver la ressource humaine pour réaliser les objectifs escomptés”, conclut le communiqué.

Avec APS

Facebook
Twitter