M A G H R E B

E M E R G E N T

Algérie

Transports : Reprise du trafic ferroviaire après quatre jours de grève à la SNTF

Par Mohamed Boukhalfa
janvier 3, 2016
Transports : Reprise du trafic ferroviaire après quatre jours de grève à la SNTF

  

 

 

 

Le trafic ferroviaire a repris dimanche après une interruption de quatre jours à la suite d'une grève des conducteurs de trains, qui avaient protesté contre l'absence de mesures de sécurité aux passages à niveau non gardés.

 

 

Officiellement, le trafic a repris hier samedi aux environs de 21 heures pour le transport de marchandises, a annoncé dimanche le directeur général de la SNTF Yacine Bendjaballah à Maghrebemergent. "Le transport de voyageurs a également repris normalement ce dimanche'', a t-il ajouté. Selon M. Bendjaballah, ''les revendications des conducteurs de trains sont prises en charge. On va voir avec les instances concernées jusqu'à quel point ont peut les satisfaire''. Pour lui, '' il y a un travail de longue haleine à faire, en particulier dans la mise en place de lois concernant les accidents ferroviaires.''  Lorsqu'il y a un accident, ''avec mort d'homme, le conducteur de train est soumis à une procédure, qui va jusqu'à des prélèvements de sang pour analyse.'' "Il faudrait de nouvelles lois pour gérer ce genre de situations'', a-t-il dit. La grève des conducteurs de trains a été entamée mercredi dernier, pour notamment protester contre la mort d'un conducteur de train dans un accident à un passage à niveau non gardé, et revendiquer leur fermeture. Mais, le mouvement de grève a débordé pour se transformer en mouvement social avec une nouvelle plateforme de revendications. Elle a été soumise par les grévistes à la direction générale de la SNTF avec 15 points dont les primes de risque, de pénibilité et au départ à la retraite après 25 ans de travail, outre '' la suppression des passages à niveau non gardés.'' La grève avait  été déclenchée mercredi par les conducteurs de trains, qui ont protesté contre les passages à niveau gardés après le décès la veille d'un de leurs collègues près d'Akbou, dans la wilaya de Bejaïa, dans un accident.  Cette grève a été décidée, selon un syndicaliste, pour dénoncer le manque de sécurité des trains aux passages à niveau non gardés.