Un rétropédalage imminent dans l’affaire du vaccin risque de se produire et l’on parle déjà, selon certaines sources, d’une réduction du premier lot de 500 000 doses du « Spoutnik V » à hauteur de la moitié.

C’est ce que rapporte le journal El Watan, qui évoque des tractations entre le gouvernement algérien, représenté par le ministère de la Santé, et les autorités russes, pour tenter de trouver une solution et entamer, à tout prix, la vaccination avant la fin du mois en cours.

Par ailleurs, le ministère de la Santé, dans un communiqué publié hier, a démenti l’information relayée par le porte-parole du Comité du scientifique de suivi de la propagation de la pandémie du Coronavirus, Djamel Fourar, affirmant qu’une première livraison du vaccin russe arriverait en Algérie les 12 et le 13 janvier.

Selon la même source, le ministère « s’engage à informer la population en en temps et en heure, sur l’évolution de cette affaire.

 290 total views,  1 views today