Youcef Yousfi évoque un "succès" du dernier appel d'offres pour l'exploration d'hydrocarbures - Maghreb Emergent

Youcef Yousfi évoque un « succès » du dernier appel d’offres pour l’exploration d’hydrocarbures

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le gouvernement algérien table sur une forte participation des compagnies pétrolières internationales, suite au lancement du dernier appel d’offre pour la recherche et l’exploitation des hydrocarbures.

Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi, s’est félicité du succès de l’appel d’offre sur la mise en concurrence de 31 nouveaux périmètres englobant des ressources en hydrocarbures conventionnels et non conventionnels situés dans quatre bassins sédimentaires du pays. Plusieurs entreprises internationales ont déjà montré leur intérêt à participer. ‘’Le nombre de participants témoigne de l’intérêt qu’ont ces sociétés pour l’investissement dans notre pays’’, a assuré M. Yousfi.
Le ministre de l’Energie et des Mines a expliqué au cabinet de recherche économique et de conseil, Oxford Business Group, que ‘’les entreprises pétrolières internationales désirent participer à l’appel d’offres car L’Algérie a démontré un potentiel très fort pour l’avenir de l’énergie. L’investissement est stimulé par la réforme de la loi relative aux hydrocarbures mais aussi par le nombre et la qualité des découvertes faites au cours de 2013’’.
Importantes découvertes en 2013
‘’L’année dernière, le pays a vu les activités d’exploration pétrolière augmenter de 50% y compris les projets visant de nouveaux horizons, tels que des explorations à 5000 mètres de profondeur. L’une des plus importantes découvertes a été un gisement de pétrole dans la région de Tamguid Messaoud, près du champ mature Hassi Messaoud, contenant 1.3 milliards de barils de pétrole’’. Outre l’exploration dans les zones matures, M. Yousfi a affirmé que la compagnie nationale algérienne des hydrocarbures Sonatrach a exploré avec succès le sud-ouest du pays. ‘’Les résultats ont été très positifs et nous avons découvert environ 550 millions de tonnes de pétrole; une quantité trois fois supérieure à celle découverte en 2012.
Par ailleurs, l’Algérie a mis en place tous les éléments nécessaires pour doubler la production de gaz à moyen terme.
En plus des ressources hydrocarbures et des futures énergies renouvelables, ‘’l’Algérie dispose également de quantités appréciables de charbon ainsi que de réserves prouvées en uranium suffisantes pour faire fonctionner des centrales nucléaires. De fait, un programme de production d’électricité à partir du nucléaire sera mis en œuvre avec une première centrale à l’horizon 2025-2030’’ a annoncé le ministre.
Intensifier l’exploration
Concernant la stratégie pour les mois à venir, le ministre de l’Energie et des Mines affirme que ‘’l’objectif est de multiplier l’effort d’exploration dans toutes les régions du pays et de se lancer dans l’exploitation de champs non conventionnels qui représentent à eux seuls d’énormes ressources. L’Algérie dispose d’environ 100 TCF de gaz techniquement récupérable ainsi que d’une dizaine de milliards de barils de pétrole qu’il conviendrait d’exploiter.
Par ailleurs, les pouvoirs publics ont affiché leur volonté de développer les énergies renouvelables, principalement dans le solaire. Ce programme d’utilisation des énergies renouvelables permettra à terme de dégager des disponibilités supplémentaires d’hydrocarbures qui viendront renfoncer le potentiel d’exportation de l’Algérie’’, a assuré le Ministre de l’Energie.
L’interview du ministre de l’Energie et des Mines paraitra dans le chapitre dédié au programme de développement du secteur énergétique algérien dans l’édition 2014 du rapport économique prochainement publié par Oxford Business Group.
The report : Algeria 2014 étudiera l’efficacité de cette stratégie destinée à doubler la production d’énergie. L’objectif de cette politique est à la fois de faire face à la demande nationale croissante tout en continuant à assurer un niveau d’exportation qui puisse permettre le financement du développement socioéconomique de l’Algérie.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter