M A G H R E B

E M E R G E N T

Hydrocarbures

Pétrole : La reconduction de l’accord de baisse de production des pays Opep et non-Opep se précise

Par Yazid Ferhat
mars 21, 2017
Pétrole : La reconduction de l’accord de baisse de production des pays Opep et non-Opep  se précise

Une source au sein de l’Opep aurait laissé entendre que les pourparlers étaient déjà engagés officieusement entre les initiateurs de l’accord au sujet des conditions de sa reconduction.

 

La reconduction de l’accord relatif à la réduction de production de pétrole conclu entre les pays membres et non membres de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) se confirme de plus en plus.

"Une prolongation (de l'accord) est nécessaire pour rééquilibrer le marché", a déclaré à l’agence Reuters une source à  l'Opep, qui a précisé, au passage que "toute prolongation de l'accord devra concerner les pays non-Opep".

L’accord de six mois qui touche théoriquement à sa fin au mois de juin prochain, quelques jours après la prochaine réunion de l’Opep, prévue le 25 mai, a permis de faire remonter les cours avant une nouvelle baisse constatée la semaine dernière. Une baisse liée à l’augmentation des stocks mondiaux de pétrole et principalement ceux des Etats-Unis.

D’après les données les plus récentes, les stocks mondiaux ont atteint 278 millions de barils en janvier, un niveau supérieur à leur moyenne des cinq dernières années.

Six mois, insuffisant pour stabiliser le marché !

Reuters parle, en tout, de cinq sources au sein de l’Opep ayant évoqué  la nécessité de reconduire l’accord au-delà du mois de juin, considérant que « six mois seraient insuffisants pour stabiliser le marché ». Mais ces intervenants s’accordent sur l’importance de l’implication des onze pays non-Opep dont principalement la Russie.

"Les ministres se rencontreront en mai pour arrêter leur décision, mais chacun devra être d'accord", a déclaré une source d'un des principaux pays producteurs de l'Opep.

Il est à signaler que le secrétaire général de l'organisation, Mohammad Barkindo avait indiqué, en février dernier, qu’une réunion entre pays membres et non membres de l'Opep était également prévue  au mois de  mai. C’est probablement au cours de cette réunion que la décision d’une reconduction de l’accord sera prise.

Une autre source au sein de l’Opep aurait laissé entendre que les pourparlers étaient déjà engagés officieusement entre les initiateurs de l’accord au sujet des conditions de sa reconduction.

L’accord conclu entre l’Opep et ses partenaires prévoit une réduction de production de 1,8 millions de barils. Une quantité qui pourrait être revue à la hausse pour faire face aux stocks mondiaux mais également à la menace du pétrole de schiste qui se profile à l’horizon avec des prévisions faisant état, pour l’année 2017, d’une augmentation de  300.000 barils par jour. Les pays de l’Opep et leurs partenaires devraient également parvenir à un juste équilibre en évitant de faire augmenter excessivement les prix du baril, ce qui rendrait son coût d’extraction plus abordable.