Sonatrach inaugure une nouvelle usine de traitement de gaz à Gassi Touil - Maghreb Emergent

Sonatrach inaugure une nouvelle usine de traitement de gaz à Gassi Touil

Facebook
Twitter

L’usine de traitement de gaz de Gassi Touil (wilaya d’Ouargla) a été inaugurée lundi par le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, à l’occasion de la célébration du 43ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures.

D’un coût estimé à 107 milliards de dinars, cette usine, dont les travaux de réalisation avaient été lancés fin 2009, permettra désormais à l’Algérie de disposer d’une capacité supplémentaire de traitement de 3,6 milliards de M3 de gaz par an, soit un volume quotidien de 12 millions de M3 dont 10,9 millions de tonnes de gaz, 1.600 tonnes de condensat et 1.050 tonnes de GPL, précise un cadre de Sonatrach lors de la cérémonie de mise en service de l’installation gazière.
L’usine de Gassi Touil, située à quelque 150 km du gisement de Hassi Messaoud, sera alimentée à partir de 44 forages sur un total de 52 projetés, ce qui permettra une exploitation sur une durée de 12 à 15 ans avec les conditions de production prévues.
Les travaux de construction et d’équipement de cette usine ont été assurés par la firme japonaise JGC (Japanese Gaz Company) en partenariat avec des sociétés algériennes filiales de Sonatrach et de Sonelgaz.
Il s’agit, en effet, de la première installation du genre opérée et exploitée uniquement par Sonatrach.
3 milliards de barils découverts en 2013
Le ministre de l’Energie a, au passage, rendu hommage à tous les travailleurs du groupe Sonatrach qui « ont réalisé un effort exceptionnel en 2013, notamment en matière d’exploration ». Selon lui, l’année écoulée a été surtout ponctuée par « la découverte d’un important volume de réserves en hydrocarbures estimé à quelque trois (3) milliards de barils, dont 2,8 milliards récupérables ».
M. Yousfi a également tenu à souligner que les réserves en hydrocarbures demeurent toujours importantes malgré les volumes exploités depuis 1971. « Aujourd’hui, les réserves du pays sont plus importantes par rapport à celles prouvées en 1971 », a-t-il assuré, ajoutant que les volumes découverts dépassent ce qui a été produit.
S’agissant, d’autre part, de la mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables, un volume de 400 MW d’électricité solaire sera mis en place d’ici l’été prochain, a indiqué le ministre.
Parallèlement à la mise en place d’une capacité supplémentaire de 12.000 MW d’ici 2017, les pouvoirs publics tablent sur le raccordement de 500.000 foyers supplémentaires en gaz de ville chaque année afin d’arriver à deux (2) millions de foyers à l’horizon 2017, a-t-il précisé.

 

Facebook
Twitter